Questionnaire Favart #3 avec Gaëlle Arquez

05 Juin 2017

Depuis qu’elle a été sacrée « Révélation lyrique » aux Victoires de la musique classique en 2011, la mezzo-soprano Gaëlle Arquez chante dans les salles les plus prestigieuses, s’illustrant notamment dans le répertoire baroque. Avant d’interpréter l’Isolier dans Le Comte Ory de Rossini à l’Opéra Comique en décembre 2017, elle donne un récital entièrement consacré au répertoire français en duo avec le baryton Jean-Sébastien Bou le 10 juin prochain.

En savoir plus sur ce concert

L’œuvre idéale pour faire aimer l’opéra : Don Giovanni, Rigoletto, La Bohème ou La Traviata

L’œuvre idéale pour faire détester l’opéra : au-delà d'une œuvre, une mauvaise mise en scène doublée d'un mauvais chef, ce serait le cocktail idéal pour faire fuir le plus fidèle des mélomanes !

Votre compositeur favori ? Rameau/Mozart, mon cœur balance !

Le personnage que vous aimez interpréter : les rôles de tragédiennes

Le personnage que vous détestez interpréter : aucun. Avec un bon chef d'orchestre et un metteur en scène ingénieux, on peut pallier la plupart des faiblesses d'un livret et/ou d'un moment musical.

L’héroïne que vous voudriez incarner dans la vraie vie : aucune, la condition de la femme a tout de même évolué ! Pour rien au monde je n'échangerai ma liberté !

Le son, le bruit que vous aimez : le souvenir de ma grand-mère qui fredonne en cuisinant

La chanteuse que vous admirez le plus : Lorraine Hunt Lieberson, Régine Crespin et Maria Callas

Le chanteur que vous admirez le plus : mon grand-père 

La meilleure langue pour chanter ? J'aime défendre la langue française même si ce n'est pas la plus facile à chanter !

L’air ou la chanson que vous chantez sous la douche : l'air de Cleopatra « Se pietà » dans Giulio Cesare de Händel

Un héros ou une héroïne d’opéra pour gouverner la France ? Peut-être une Cléopâtre justement, une femme charismatique et de caractère, qui aime sa patrie (« philopatris »), une femme issue du métissage !

Votre opéra-comique préféré : sans hésiter, Carmen ! Pour une mezzo-soprano française d'origine espagnole et adorant le flamenco, Carmen est une évidence !

L’artiste que vous auriez aimé rencontrer : les 3 chanteuses que j'ai citées. Et Claudio Abbado, Nikolaus Harnoncourt, entre autres.

La chanson à emporter sur une île déserte : l'album « Bad » de Michael Jackson

La chanson que vous avez honte de chanter : honte ? Je n'irai pas jusque-là mais j'aime beaucoup les chansons enfantines ! Par réflexe ou mimétisme, je finis toujours les chansons avec une voix de petite fille !

État d’esprit actuel : Va, vis et deviens !

 

Réagir à cet article


Pour réagir connectez-vous ou créez un compte dès maintenant !

Votre compte vous permettra d'accéder gratuitement à des actualités enrichies, intéragir et commenter. Il vous permet également de consulter votre historique d'achat, d’imprimer vos billets, de modifier vos coordonnées et vos préférences.

 


0 commentaire