Enguerrand de Hys

Ténor

en

© M.Aubé

Nommé « Révélation Classique de l’Adami » en 2014, le ténor Enguerrand de Hys commence le chant au Conservatoire de Toulouse avant d’intégrer le CNSMD de Paris. Il est membre de la Nouvelle Troupe Favart et en résidence au Théâtre Impérial de Compiègne avec le trio Ayònis.

Sa voix et sa musicalité lui permettent d’explorer différents styles et époques et avoir ainsi un répertoire très varié. Il a été récemment : Calpigi (Tarare de Salieri) à l'Opéra de Versailles et au Theater an der Wien, Arcas (Idoménée de Campra) à l’Opéra de Lille et au Staatsoper de Berlin, Mercure (Platée de Rameau) au Liceu de Barcelone sous la direction W. Christie, Tamorin (La Caravane du Caire de Grétry) à l’Opéra de Tours, Monostatos (La Flûte enchantée) à l’Opéra de Rouen et Le Remendado (Carmen) à La Monnaie, Tybalt (Roméo et Juliette) à l’Opéra de Nice, ou encore Marinoni (Fantasio d'Offenbach) à l'Opéra de Montpellier. Dans le répertoire contemporain il a participé aux créations de Trois Contes de G. Pesson (2019) à l’Opera de Lille et à L’Inondation de F. Filidei à l’Opéra Comique (2019). 

Cette saison, il sera Valère (La Sérénade de Gail) à l'Opéra d'Avignon avec le Palazzetto Bru Zane, Cecco (Il mondo della luna de Haydn) à Metz, Le Voisin (L'Inondation) à l'Opéra Comique, Le Comte de Surrey (Henri VIII de Saint-Saëns) à La Monnaie, Le Prince Quipasseparla (Le Voyage dans la lune d'Offenbach) et Tamorin à Versailles.

Au disque, il a participé aux enregistrements de La Jacquerie de Lalo avec le PBZ, d’Alceste de Lully et d’Acis et Galatée de Lully avec C. Rousset et Les Talens Lyriques, de Cadmus et Hermione de Lully avec V. Dumestre et le Poème Harmonique, ainsi que le rôle de Blondel dans Richard Cœur de Lion de Grétry sous la direction d’H. Niquet.