Thibaut Fack

DECORS DE FANTASIO

Il étudie la Harpe et le Piano ainsi que la Danse Contemporaine et la Danse Classique au Conservatoire Départemental de Châtillon (92) avant de faire des études en Architecture Intérieure à l’École Boulle à Paris. Il intègre l’École du Théâtre National de Strasbourg sous la direction de Stéphane Braunschweig (Groupe XXXIII). Il travaille notamment avec Serge Marzolff, Patrick Dutertre, Marc Adam, Pierre Albert, Patrick Dutertre, Yannis Kokkos, Philippe Lacoue-Labarthe, Patrice Cauchetier, Pierre Strosser, Thibaut Vancraenenbroeck, Alexandre de Dardel, Daniel Jeanneteau, Ludovic Lagarde, Stéphane Braunschweig, Yann-Joël Collin…

À la sortie de l’école il participe à des aventures aussi fortes qu’hors normes avec Yann-Joël Collin (Violences-Reconstitution de Gabily), et surtout Olivier Py et Pierre-André Weitz avec lesquels il travaille régulièrement en tant qu’assistant à la scénographie et régisseur de scène entre 2002 et 2009 (Le Soulier de satin de Paul Claudel, La Jeune Fille, le Diable et le moulin et L’Eau de la Vie d’après deux contes de Grimm, Les Vainqueurs de Olivier Py, L’Orestie d’Eschyle ainsi que pour Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach au Grand Théâtre de Genève).

Au théâtre il signe la scénographie des spectacles de Pierre Ascaride (Inutile de tuer son Père, Le Monde s’en charge, …Et ta sœur! de Pierre Ascaride), Michel Cerda (Pour Bobby de Valletti), Jean-François Peyret (Des Chimères en Automne), Yves Beaunesne (Dommage qu’elle soit une putain de John Ford), Jean Philippe Salério (Lysistrata d’après Aristophane, Le Songe d’une Nuit d’Été de Shakespeare, Nicolas Ducloux et Pierre Mechanick (Café Allais d’après Alphonse Allais), Nicolas Kerzsenbaum (S.O.D.A. et À l’Intérieur et sous la Peau), Cécile Backès (J’ai 20 ans qu’est-ce qui m’attend…et Requiem d’Hanok Levin), et toutes les créations de Julia Vidit (Fantasio de Musset, Bon Gré Mal Gré d’Emmanuel Bémer, Rixe et Les Vacances de Grumberg, Le Faiseur de Théâtre de Thomas Bernhard Illusions d’Ivan Viripaïev et de La Grande Illusion de Guillaume Cayet).

À l’Opéra il signe la scénographie et la lumière de Chantier/Woyzeck d’Aurélien Dumont et de 100(miniatures) de Bruno Gillet tous deux mis en scène par Mireille Laroche et avec la compagnie Les Brigands trois ouvrages d’Offenbach : Croquefer et L’Ile de Tulipatan mis en scène par Jean-Philippe Salério et de La Grande Duchesse mis en scène par Philippe Béziat ainsi que la scénographie d’Eliogabalo de Cavalli au Palais Garnier, première collaboration avec Thomas Jolly. Il participe également à des aventures aussi fortes qu’hors normes avec Yann-Joël Collin (Violences-Reconstitution de Gabily), et surtout Olivier Py et Pierre-André Weitz avec lesquels il travaille régulièrement en tant qu’assistant à la scénographie et régisseur de scène (Le Soulier de satin de Paul Claudel, La Jeune Fille, le Diable et le moulin et L’Eau de la Vie d’après deux contes de Grimm, Les Vainqueurs de Olivier Py, L’Orestie d’Eschyle ainsi que pour Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach au Grand Théâtre de Genève). En 2007 à l’occasion du Festival Berthier il met en scène Woyzeck/Wozzeck d’après Alban Berg et Georg Büchner à l’Odéon-Théâtre de l’Europe.

Prochainement il signera la scénographie du Menteur de Corneille mis en scène par Julia Vidit, Le Radeau de la Méduse de Kaiser mis en scène par Thomas Jolly