Hippolyte et Aricie

Jean-Philippe Rameau

#HippolyteetAricie

Salle Favart

du 12
au 22 Novembre 2020

Dates

12 Novembre 2020 20h00

14 Novembre 2020 20h00

16 Novembre 2020 20h00

18 Novembre 2020 20h00

20 Novembre 2020 20h00

22 Novembre 2020 relaxe 15h00

Toutes les dates

Renseignements

01 70 23 01 31 / Durée estimée : 2h30

Tout public

Prix

145, 125, 100, 75, 50, 35, 15, 6 €

Réserver

Avec cette tragédie lyrique d’une intensité extraordinaire, Rameau produisait sont premier opéra… et changeait le cours de la musique française. Jeanne Candel et Raphaël Pichon s’allient pour la première fois, autour de cette œuvre révolutionnaire.

Le prince Hippolyte aime Aricie, belle captive vouée au culte de Diane. En l’absence du roi Thésée, disparu aux Enfers, il fait appel à sa belle-mère, la reine Phèdre. Il ne peut se douter que Phèdre, qui l’aime en secret, veut lui proposer et sa main et le trône. Mais surtout, qui imaginerait que Thésée revienne un jour du royaume de Pluton ?

Le 1er octobre 1733 était créée, à l’Opéra, une tragédie lyrique d’une intensité si extraordinaire qu’elle changea le cours de la musique française. Hippolyte et Aricie tirait son sujet d’Euripide et de Racine. Rameau, organiste et théoricien peu connu, déjà quinquagénaire, produisait son premier opéra. Il allait désormais régner sur la scène musicale avec son orchestre descriptif et son harmonie inventive, toujours au service du drame.

Rameau modifia son chef-d’oeuvre à chacune de ses reprises. C’est la version de 1757, sans prologue, que Raphaël Pichon dirige à la tête de l’ensemble Pygmalion, dont l’orchestre joue sur instruments d’époque. Jeanne Candel, qui s’attache à faire de la musique un théâtre, ne pouvait que rencontrer Rameau le visionnaire.

Tragédie lyrique en cinq actes, sur un livret de l’abbé Pellegrin. Troisième version créée à l’Académie royale de musique (Opéra) le 25 février 1757.

Direction musicale, Raphaël Pichon
Mise en scène, Jeanne Candel

Avec Reinoud van Mechelen, Elsa Benoit, Sylvie Brunet-Grupposo, Stéphane Degout, Séraphine Cotrez, Nahuel di Pierro, Eugénie Lefebvre, Chasseresse, Lea Desandre, Edwin Fardini, Constantin Goubet, Olivier Coiffet, Virgile Ancely

Choeur et orchestre, Pygmalion

Autour du spectacle

Distribution

Direction musicale Raphaël Pichon

Mise en scène Jeanne Candel

Décors Lisa Navarro

Costumes Pauline Kieffer

Dramaturgie et direction d'acteur Lionel Gonzales

Hippolyte Reinoud van Mechelen

Aricie Elsa Benoit

Phèdre Sylvie Brunet-Grupposo

Thésée Stéphane Degout

OEnone Séraphine Cotrez

Neptune/Pluton Nahuel di Pierro

Diane Eugénie Lefebvre

Prêtresse de Diane, Chasseresse, Matelote, Bergère Lea Desandre

Tisiphone Edwin Fardini

1re Parque Constantin Goubet*

2e Parque Olivier Coiffet*

3e Parque Virgile Ancely*

Mercure Guillaume Gutierrez*

Arcas Martial Pauliat*

Choeur et orchestre Pygmalion

Production Opéra Comique

Coproduction Opéra Royal – Château de Versailles Spectacles

*artistes issus du choeur Pygmalion

Les abonnements 2020 sont disponibles sur notre site

S'abonner

 

Actualités associées

Vos réactions


Pour réagir connectez-vous ou créez un compte dès maintenant !

Votre compte vous permettra d'accéder gratuitement à des actualités enrichies, intéragir et commenter. Il vous permet également de consulter votre historique d'achat, d’imprimer vos billets, de modifier vos coordonnées et vos préférences.

 


0 commentaire