Madame Favart

JACQUES OFFENBACH

#MadameFavart

Salle Favart

du 20
au 30 Juin 2019

Dates

20 Juin 2019 20h00

22 Juin 2019 20h00

24 Juin 2019 20h00

26 Juin 2019 audiodescription 20h00

28 Juin 2019 20h00

30 Juin 2019 audiodescription relaxe 15h00

Toutes les dates

Renseignements

01 70 23 01 31 (prix d'un appel local)

Tout public

Prix

138, 122, 97, 75, 50, 34, 16, 6 €

Réserver

28 Juin 2019

Comique Strip' de Franck Leguérinel

Profitez du Comique Strip' de Franck Leguérniel, le Baryton français à la crinière argent et à la voix de velours.  Découvrez ce fan de Tolkien dans le rôle du major Cotignac dans Madame Favart, du 20 au 30 juin à l'Opéra Comique

24 Juin 2019

Rencontre avec Anne Kessler - Madame Favart

Anne Kessler : « Là, nous sommes dans la légèreté. Ce qui est le suprême de l'élégance. » Pour son premier opéra, la comédienne de la Comédie Française met en scène à l'Opéra Comique l'un des derniers délices d'Offenbach. Madame Favart, du 20 au 30 juin, salle Favart En savoir plus et réserver   Direction musicale Laurent Campellone | Mise en scène Anne Kessler Avec Marion Lebègue, Christian Helmer, Anne-Catherine Gillet, François Rougier, Franck Leguérinel, Éric Huchet, Lionel Peintre, Raphaël Brémard  Choeur de l’Opéra de Limoges | Orchestre de Chambre de Paris

20 Juin 2019

Un nouveau podcast est disponible.

20 Juin 2019

20 Juin 2019

Extraits de Madame Favart

Coïncidence et alignement des planètes, la première de Madame Favart tombe PILE le jour des 200 ans de la naissance de son compositeur, Jacques Offenbach : joyeux anniversaire !  Venez le fêter avec nous jusqu'au 30 juin, salle Favart En savoir plus et réserver   Direction musicale, Laurent Campellone | Mise en scène, Anne Kessler Avec Marion Lebègue, Christian Helmer, Anne-Catherine Gillet, François Rougier, Franck Leguérinel, Éric Huchet, Lionel Peintre, Raphaël Brémard Choeur de l’Opéra de Limoges | Orchestre de Chambre de Paris

Chargement en cours

La destinée d’une immense actrice et de son couple en proie aux assauts du Maréchal de Saxe… Un opéra quasi biographique et une comédie savoureuse pour célébrer le bicentenaire d’Offenbach.

Opéra-comique en trois actes. Livret d’Alfred Duru et Henri Chivot.
Créé aux Folies-Dramatiques en 1878.

Le maréchal de Saxe veut séparer Charles-Simon et Justine Favart afin de faire de l'actrice sa maîtresse. Les voilà forcés de vivre séparés et cachés. Leur génie de l’intrigue sauvera-t-il leur couple ?
Immense actrice de l’époque des Lumières, Justine fut aussi une héroïne. Fuyant entre France et Pays-Bas les assiduités du maréchal, elle change d’identité pour sauver son honneur, le bonheur de ses amis, la carrière de son époux dramaturge et, sans le savoir… l’avenir de l'Opéra Comique. À peine romancée, l'anecdote se mêle à l’Histoire pour s'achever par un spectacle dans le spectacle.
Avec Madame Favart, Offenbach a réussi à conjuguer récit picaresque et célébration de l’opéra-comique dans une pièce lyrique à souhait. Presque oubliée après des décennies de succès, cette grande comédie renaît pour le bicentenaire du compositeur.
Pour rendre justice à une femme de théâtre complète, il en fallait une autre, Anne Kessler. Laurent Campellone fait miroiter le génie d’Offenbach après un Fantasio qui a marqué 2017. Et incarnant les protagonistes de cette aventure, Marion Lebègue et les artistes de la Nouvelle Troupe Favart brûleront les planches !

Direction musicale, Laurent Campellone
Mise en scène, Anne Kessler

Avec Marion Lebègue, Christian Helmer, Anne-Catherine Gillet, François Rougier, Franck Leguérinel, Éric Huchet, Lionel Peintre, Raphaël Brémard

Choeur de l’Opéra de Limoges
Orchestre de Chambre de Paris

Distribution

Direction musicale Laurent Campellone

Mise en scène Anne Kessler, sociétaire de la Comédie Française

Dramaturgie Guy Zilberstein

Scénographie Andrew D. Edwards

Costumes Bernadette Villard

Chorégraphie Glyslein Lefever

Lumières Arnaud Jung

Cheffe de chant Marine Thoreau La Salle

Assistante musicale Béatrice Berrut

Assistant chorégraphie Mikaël Fau

Assistante mise en scène Jeanne Pansard-Besson

Assistante costumes Alice Cambournac

Madame Favart Marion Lebègue

Charles-Simon Favart Christian Helmer

Suzanne Anne-Catherine Gillet

Hector de Boispréau François Rougier

Major Cotignac Franck Leguérinel

Marquis de Pontsablé Éric Huchet

Biscotin Lionel Peintre

Sergent Larose Raphaël Brémard

Babeth Agnes de Butler (membre du chœur de l'Opéra de Limoges)

Jeanneton Aurélie Pes (membre du chœur de l'Opéra de Limoges)

Enfant Solal Dages-Des-Houx (20,22,30 juin), Colin Renoir-Buisson (24,26,28 juin), Maîtrise Populaire de l’Opéra Comique

Chœur Chœur de l’Opéra de Limoges - Direction, Edward Ananian-Cooper (et la collaboration de Stéphane Trébuchet)

Orchestre Orchestre de Chambre de Paris

Nouvelle production Opéra Comique

Coproduction Bru Zane, Opéra de Limoges, Théâtre de Caen

Dans le cadre du 7° festival Palazzetto - Bru Zane Paris

Partitions éditées et mises à disposition par le Palazzetto Bru Zane

Argument

Acte I
Alors que le maréchal de Saxe assiège Tournai avec l’armée française, débarquent dans une auberge d’Arras le major Cotignac et sa fille Suzanne. Cotignac veut obtenir du gouverneur Pontsablé un poste de lieutenant de police pour son futur gendre. Mais Suzanne aime un greffier, Hector de Boispréau, prêt à briguer le poste pour obtenir sa main.

L’aubergiste Biscotin cache Favart, ex-directeur de théâtre que le maréchal de Saxe veut emprisonner pour lui ravir son épouse, la comédienne Justine. Or Justine vient rejoindre son mari sous l’habit d’une chanteuse des rues. Après avoir charmé les clients de l’auberge, elle retrouve Hector, son ami d’enfance.

Son art du travestissement met les soldats en déroute. Puis elle embobine le gouverneur : convaincu d’avoir affaire à l’épouse d’Hector, il lui concède le poste convoité. Hector peut emmener Suzanne à Douai, avec les Favart qu’il fait passer pour ses domestiques.

Acte II
À Douai, Hector va fêter sa prise de fonction. Les Favart jouent les domestiques. Mais le gouverneur Pontsablé survient, à la poursuite de Madame Favart sur ordre du maréchal – en fait pour revoir celle qu’il prend pour l’épouse d’Hector. Justine le mystifie, mais doit révéler comment elle a obtenu la charge d’Hector. Suzanne craint de lui céder sa place d’épouse et se travestit en domestique.

Forcée de subir la cour de Pontsablé, Justine apprend que la tante d’Hector pourrait l’identifier car elle l’a vue jouer à Paris. Elle se travestit donc en douairière pour envoyer Pontsablé sur une fausse piste. Hélas, la véritable tante survient et annonce que Madame Favart se dissimule sous le costume d’une servante. Pontsablé embarque donc Suzanne, avec Favart.

Acte III
Au camp de Fontenoy, le maréchal souffrant n’a pas encore constaté l’absence de sa comédienne préférée. Cotignac attend avec les soldats le spectacle que doivent donner les Favart, en présence de Louis XV. Or Suzanne n’est pas comédienne et Favart n’est pas inspiré !

Justine et Hector paraissent, travestis en marchands. Justine va révéler au roi les persécutions qu’elle subit. Elle est priée de monter en scène, tandis que Suzanne et Hector s’éclipsent.

Pendant le spectacle, Cotignac révèle à Pontsablé que celle qu’il a courtisée n’est pas sa fille. Pontsablé fait rattraper Suzanne et Hector. Mais Justine obtient un triomphe, et le roi la gratifie de deux cadeaux : la révocation de Pontsablé et la nomination de Favart à la tête de l’Opéra Comique.

Pour prolonger le plaisir


 

Avant-spectacle

Rencontrez les artistesanimée par Agnès Terrier, mardi 4 juin à 19h. S'inscrire
Avec Laurent Campellone, chef d'orchestre, Marion Lebègue, Christian Helmer dans les rôles de Madame Favart et Charles-Simon Favart, Anne-Catherine Gillet, Suzanne et Eric Huchet, Marquis de Pontsablé

Introductions au spectacle, 45 min. avant la représentation :
- Les clés du spectacle, salle Bizet
- Chantez Madame Favart, Foyer Favart

  • Jeudi 20 juin 2019 – Geneviève Boulestreau
  • Samedi 22 juin 2019 – Geneviève Boulestreau
  • Lundi 24 juin 2019 - Iris Thion Poncet
  • Mercredi 26 juin 2019 – Geneviève Boulestreau
  • Vendredi 28 juin 2019 - Iris Thion Poncet
  • Dimanche 30 juin 2019 - Iris Thion Poncet

Durée estimée

2h40, entracte compris

Ouverture des portes Opéra160 min Fin du spectacle

Le spectacle voyage

En partenariat avec

Actualités associées

« Madame Favart » rentre à la maison avec Anne Kessler
Le Monde | 24 juin 2019 | Marie-Aude Roux

Un spectacle sans faux plis (ce serait un comble dans l’atelier de couture qui sert de décor unique), que la cousette metteuse en scène, Anne Kessler, sociétaire de la Comédie-Française, faufile suivant le patron du théâtre de boulevard. Fantaisie calibrée, direction d’acteur sans surprise mais non sans efficacité, si le premier acte donne une forte impression de déjà-vu, on se laisse peu à peu embarquer aux deux actes suivants nettement plus contrastés.

https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/06/24/opera-madame-favart-rentre-a-la-maison-avec-anne-kessler_5480630_3246.html

 

Une « Madame Favart » fort décousue
Le Figaro | 23 juin 2019 | Christian Merlin

À l’Opéra-Comique, Anne Kessler met timidement en scène l’œuvre d’Offenbach. Seule la direction d’orchestre s’en sort sans faux pas.

Cela ne peut pas marcher à tous les coups. On s’était suffisamment habitué à voir dans l’Opéra-Comique la plus dynamique des salles lyriques parisiennes, avec la meilleure constance dans la qualité, pour reconnaître honnêtement que le spectacle de début d’été est un cran en dessous. 

http://www.lefigaro.fr/musique/une-madame-favart-fort-decousue-20190623

 

Madame Favart et le Marquis de Pontsablé - Compte rendu
Concert Classic | 22 juin 2019 | Alain Cochard

Trois semaines tout juste après une version de concert de Maître Péronilla au Théâtre des Champs-Elysées, présentée en ouverture du 7e Festival Palazzetto Bru Zane à Paris (1), au tour d’un autre titre oublié d’Offenbach, Madame Favart, de renaître sur la scène de l’Opéra-Comique. C’était le moment ou jamais, en pleine année du bicentenaire, s’agissant d’un ouvrage qui se termine ... par la nomination de Charles-Simon Favart à la tête de l’Opéra-Comique ! Alignement parfait des planètes : le 20 juin, jour de naissance d’Offenbach, a été choisi pour la première de cette production.

http://www.concertclassic.com/article/madame-favart-doffenbach-lopera-comique-madame-favart-et-le-marquis-de-pontsable-compte

 

Madame Favart fruste avec légèreté à l’Opéra Comique
Resmusica | 22 juin 2019 | Steeva Boscardin

Pour le bicentenaire de la naissance d’Offenbach, l’Opéra-Comique a eu la bonne idée de programmer Madame Favart, faisant par la même occasion ressurgir le couple mythique du XVIIIe siècle qui donne aujourd’hui son nom à la salle.

https://www.resmusica.com/2019/06/22/madame-favart-frustre-avec-legerete-a-lopera-comique/

 

Madame Favart
Anaclase | 20 juin 2019 | Michel Slama

Antépénultième ouvrage de Jacques Offenbach, Madame Favart fut créé avec un succès triomphal en 1878, au Théâtre des Folies Dramatiques. De nombreux numéros musicaux furent bissés et même trissés. Qu’il soit parisien, berlinois, viennois, londonien ou newyorkais, le public confirma le succès de cet opéra-comique jusqu’en 1913. Depuis, c’est une incompréhensible désaffection pour un ouvrage certes imparfait mais qui regorge de pépites et ne démérite pas aux côtés des plus fameux. Les vingt-trois numéros sont tous entraînants et de belle facture.

http://anaclase.com/chroniques/madame-favart

 

Madame Favart a les faveurs de la salle du Comique
Olyrix | 21 juin 2019 | Damien Dutilleul

Le public de l’Opéra Comique fait bon accueil à Madame Favart, redécouverte d’une œuvre jadis majeure dans l’œuvre de Jacques Offenbach.

En 1878, un mois après la création de Maître Péronilla (récemment proposé par le TCE et le Palazztto Bru Zane), deux ans avant sa mort suivie de peu par la création des Contes d’HoffmannOffenbach présente Madame Favart sur un livret d’Henri Chivot et Alfred Duru. Malgré leur concomitance, ces trois œuvres s’avèrent profondément différentes les unes des autres. Si la musique de Madame Favart est riche et enlevée avec des airs et ensembles dignes du génie d’Offenbach, le livret n’a pas la profondeur des Contes ni la folie douce de Péronilla.

https://www.olyrix.com/articles/production/3205/madame-favart-offenback-opera-comique-avis-critique-compte-rendu-article-chronique-anne-kessler-danne-kessler-marion-lebegue-anne-catherine-gillet-francois-rougier-christian-helmer-eric-huchet-franck-leguerinel-lionel-peintre-raphael-bremard

 

Madame Favart de Jacques Offenbach
Allegrothéâtre | 21 juin 2019 | Joshka Schidlow

Le bicentenaire d'Offenbach est l'occasion de faire connaître une de ses oeuvres qui, après avoir connu le succés, est tombée dans l'oubli. L'histoire, évidement cintrée, se déroule durant le règne de Louis XV. Un de ses maréchaux veux faire de la comédienne Justine Favart sa maîtresse. Or celle-ci a un mari qu'elle n'a nul désir de tromper. Le couple doit, pour échapper aux assiduités de la puissante vieille ganache, se cacher et vivre séparés.

https://allegrotheatre.blogspot.com/2019/06/madame-favart-de-jacques-offenbach.html

 

Madame Favart
Théâtredublog | 9 juin 2019 | Mireille Davidovici

« Justine Favart, c’était l’incarnation de la chanson française. Un tel sujet ne pouvait qu’inspirer une  comédie à ariettes, agrandie,  développée», écrivait le compositeur à propos de son opéra-comique en trois actes, créé en 1878 aux Folies-Dramatiques à Paris et oublié depuis longtemps. A l’occasion du bicentenaire de la naissance de Jacques Offenbach, le Théâtre de l’Opéra-Comique nous fait redécouvrir cette œuvre singulière et l’héroïne dont elle porte le nom.

http://theatredublog.unblog.fr/2019/06/21/madame-favart-de-jacques-offenbach-mise-en-scene-danne-kessler-direction-musicale-de-laurent-campellone/

 

Sur les traces de Madame Favart
France Musique "Le Club des critiques" | 9 juin 2019 | Avec Michel Parouty, Christian Merlin, Richard Martet

Emission autour de Madame Favart

https://www.francemusique.fr/emissions/classic-club/club-des-critiques-21-juin-73015

 

Madame Favart d’Offenbach sous les ors de la Salle Favart
Diapason Mag | 21 juin 2019 | Emmanuel Dupuy

Madame Favart sur le plateau de la salle Favart, il fallait bien que cela finisse par arriver ! Ce n'est pas là que l'ouvrage a été créé, mais au théâtre des Folies-Dramatiques, en 1878 - Offenbach n'a alors plus que deux ans à vivre. L'intrigue met en scène un personnage réel, la comédienne Justine Favart (1727-1772), forcée de prendre la fuite avec son époux, Charles-Simon, pour échapper aux assiduités du Maréchal de Saxe. Ils entraîneront dans leur cavale, riche en rebondissements et travestissements, un couple de jeunes amoureux, Suzanne et Hector de Boispréau. A la fin, c'est par l'intervention du roi en personne que Justine est sauvée, alors que Charles-Simon obtient la direction de l'Opéra-Comique - la boucle est bouclée.

https://www.diapasonmag.fr/critiques/opera-comique-madame-favart-d-offenbach-sous-les-ors-de-la-salle-favart-29178

 

A l’Opéra Comique, l’hilarant "Madame Favart" d’Offenbach rend hommage à l’une de ses comédiennes stars du 18e siècle
France TV Info | 21 juin 2019 | Lorenzo Ciavarini Azzi

Justine Cabaret du Ronceray, dite Madame Favart, fut au 18e siècle une comédienne célèbre, et l’épouse de Charles Simon Favart qui dirigea l’Opéra Comique et qui a laissé son nom à cette salle parisienne (la salle Favart donc). Le talent de Justine, et surtout son charme ont suscité la convoitise de bien des hommes, prêts à tout pour l’avoir dans leurs bras. Le plus puissant d’entre eux, le maréchal de Saxe, en arriva jusqu’à vouloir faire emprisonner son mari, Monsieur Favart, pour s’en débarrasser.

https://www.francetvinfo.fr/culture/musique/opera/a-lopera-comique-lhilarant-madame-favart-doffenbach-rend-hommage-a-lune-de-ses-comediennes-stars-du-18e-siecle_3501063.html

 

« Madame Favart » joue à domicile, à l’Opéra Comique
Les Echos | 21 juin 2019 | Philippe Venturini

Opéra peu connu d'Offenbach, « Madame Favart » évoque, à travers un livret cocasse, une brillante actrice du XVIII e siècle et son époux, Charles-Simon Favart, auteur dramatique à succès qui dirigea l'Opéra-Comique. La mise en scène d'Anne Kessler rend hommage au monde du spectacle avec la complicité d'une brillante équipe.

https://weekend.lesechos.fr/culture/spectacles/0601449638738-madame-favart-joue-a-domicile-a-lopera-comique-2275399.php

 

Un opéra-comique d’Offenbach à l’Opéra Comique ou Madame Favart, salle Favart.
Classique c Cool | 21 juin 2019 | Hughes Rameau-Crays

En fin de saison, la bonne habitude est désormais prise de retrouver à l’Opéra Comique le clou du Festival Palazzetto Bru Zane à Paris avec la redécouverte d’un opéra mis en scène. Après Gounod et La Nonne sanglante en 2018, une pièce d’Offenbach fait l’actualité en ce mois de juin 2019, à l’occasion d’un joyeux anniversaire. En effet, le 20 juin 2019, soir de la première d’une nouvelle production de Madame Favart, le célèbre compositeur aurait eu 200 ans tout rond ! La Salle Favart et la fondation Bru Zane ont très judicieusement exhumé cet opéra-comique, l’une des dernières pièces à succès composée avant La Fille du tambour-major et Les Contes d’Hoffmann.

http://www.classique-c-cool.com/critiques/comique-madame-favart

 

Madame Favart
L’Avant-scène | 20 juin 2019 | Chantal Cazaux

L’Opéra-Comique fête joliment le bicentenaire d’Offenbach en programmant la première de sa Madame Favart (1878) le jour de sa naissance, le 20 juin. D’autant que la production est une réussite. Le livret de Chivot et Duru (auteurs prolifiques, notamment des Chevaliers de la Table ronde d’Hervé, de L’Île de Tulipatan et – bientôt – de La Fille du tambour-major d’Offenbach) trousse son intrigue tournicotée à partir de personnages historiques du temps de Louis XV, l’auteur dramatique Charles-Simon Favart (qui a donné son nom à l’Opéra-Comique) et sa femme Justine, comédienne célèbre autant pour son talent que pour sa liaison tempétueuse avec le maréchal de Saxe. 

https://www.asopera.fr/fr/productions/3575-madame-favart.html

 

Madame Favart enfin dans ses murs
Musikzen | 24 juin 2019 | François Lafon

A la salle Favart : Madame Favart, première in loco, cent-quarante et un ans après sa création, de l’opéra comique d’Offenbach se terminant par la nomination par Louis XV (péripétie inventée) de Monsieur Favart à la tête de… l’Opéra Comique. Un ouvrage longtemps oublié, emblématique, avec La Fille du Tambour-Major, de l’Offenbach d’après l’Empire dont Les Contes d’Hoffmann seront l’apothéose inachevée. Un rôle aussi, celui de Justine Favart (1727-1772), comédienne charismatique dont les librettistes Duru et Chivot font une véritable meneuse de revue, un Fregoli en jupons utilisant ses dons d’actrice à transformation pour échapper aux ardeurs du Maréchal de Saxe (qui aura eu plus de chance avec Adrienne Lecouvreur, autre actrice… puis héroïne d’opéra) et rester fidèle à son Favart de mari.

https://www.musikzen.fr/blog/1/sujet/offenbach-2-madame-favart-enfin-dans-ses-murs/1568

 

Madame Favart
ODB Opéra | 18 juin 2019 | Emmanuelle Pesqué

Pour Offenbach, « Justine Favart, […] c’était l’incarnation de la chanson française. Un tel sujet ne pouvait qu’inspirer une comédie à ariettes, agrandies, développées. » Et des ariettes (et des duos, trios, quatuors, etc…), on n’en manque pas dans cet opéra-comique tardif d’Offenbach. On y retrouve une veine mélodique séduisante et des ensembles délicatement festonnés sur un livret dynamique se prêtant à mille métamorphoses et clins d’œil musicaux. Ce retour à l’opéra-comique, annoncé et revendiqué par le compositeur, ne pouvait être mieux porté que par un rôle-titre aussi emblématique du succès de l’opéra-comique que Marie Justine Duronceray (1727-1772), épouse de Charles-Simon Favart (1710-792).

http://odb-opera.com/viewtopic.php?f=6&t=21861

 

Retour au bécail réussi
Forumopéra.com | 20 juin 2019 | Antoine Brunetto

Il était temps que Madame Favart rentre à la maison ! Et il s’agit d’une première, l’œuvre ayant été créée non pas à l’Opéra Comique mais aux Folies Dramatiques.Dans cet hommage au genre de l’opéra comique, Offenbach et ses librettistes se sont inspirés, librement, de faits et de personnages réels. Charles-Simon Favart et son épouse Justine, forment un couple épanoui : il écrit des pièces, elle les interprète avec succès

https://www.forumopera.com/madame-favart-paris-favart-retour-au-bercail-reussi

 

Actualités associées

Videos

Galeries Photos

Vos réactions


Pour réagir connectez-vous ou créez un compte dès maintenant !

Votre compte vous permettra d'accéder gratuitement à des actualités enrichies, intéragir et commenter. Il vous permet également de consulter votre historique d'achat, d’imprimer vos billets, de modifier vos coordonnées et vos préférences.

 


0 commentaire

Activités associées

Rencontres avec les artistes

du 12 Mars au 25 Novembre 2019

Tout le calendrier