Harawi, Chant d’amour et de mort

Harawi, Chant d’amour et de mort

Olivier Messiaen

CYCLE pour soprano et piano, 1946

Fasciné tout autant par la poésie surréaliste que par la lumière et les couleurs, Olivier Messiaen écrivit Harawi, son dernier cycle de mélodies, en s’inspirant de la poésie quechua, de la musique et des mythes péruviens.

Œuvre dramatique concentrée en douze chants qui évoquent le destin d’une Yseult et d’un Tristan andins, Harawiannonce les Cinq Rechants et la Turangalîla-Symphonie.

Durée du spectacle 1h sans entracte

Karen Vourc'h, soprano 
Vanessa Wagner, piano

Jean-Philippe Clarac et Olivier Deloeuil, installation et mise en espace  
Rick Martin, scénographie et lumières
Lodie Kardouss, chorégraphie
Thibaut Welchlin, costumes

Production, Clarac-Deloeuil > Le lab
En partenariat avec l'Opéra français de New-York

Programme

12 chants qui évoquent le destin de Tristan et Yseult

« La Ville qui dormait, toi »
« Bonjour toi, colombe verte »
Montagnes
Doundou tchil
L’Amour de Piroutcha
Répétition planétaire
Adieu,
Syllabes
L’Escalier redit, gestes du soleil
« Amour oiseau d’étoile »
Katchikatchi les étoiles
Dans le noir

INFORMATIONS PRATIQUES

Lieu

Salle Favart

Tarif

34, 28, 24, 16, 10, 6 €

Renseignements

0 825 01 01 23 (0,15 € la minute)

Réserver     fb     tw