Le petit chaperon rouge

Le petit chaperon rouge

Théâtre musical

de Georges Aperghis, d’après le conte de Charles Perrault.

Composé pour six musiciens solistes d’après le conte de Charles Perrault, ce Petit Chaperon Rouge confie aux instruments le soin de camper le décor et d’interpréter tous les personnages : le texte devient musique et la musique se fait théâtre comme le loup se fait grand-mère. Un rêve musical pour petits et grands.

Georges Aperghis, composition musicale et mise en scène
Marcus Gammel, assistant

Ensemble REFLEX
Fanny Paccoud, violon
Pierre Lambla, tuba et saxophone
Pierre Lassailly et Mathieu Steffanus, clarinettes
Sophie Liger et Hélène Schwartz, pianos

Commande de la Philharmonie de Cologne

Présentation

Parmi les Histoires ou contes du temps passé en prose publiées en 1697 et dédiées à Mademoiselle, la petite-nièce du roi Louis XIV alors âgée de 16 ans, Le Petit Chaperon rouge est la plus courte. La plus simple aussi puisqu’elle ne comporte que deux protagonistes, la petite fille et le Loup - la mère et la grand-mère du Petit Chaperon rouge étant réduites à de simples silhouettes. Pas de chasseur, donc, pour délivrer l’enfant du ventre du Loup, contrairement à la version d’un siècle plus tardive (1812) et allemande des frères Grimm, qui est devenue la plus populaire.

Si l’académicien Charles Perrault (1628-1703) achève le conte sur l’ultime coup de dent du Loup, c’est qu’il s’agit de la fin la plus attestée en France et aussi qu’un tel récit trouve sa justification dans une moralité finale. « La louable impatience d’instruire les enfants fait imaginer des Histoires dépourvues de raison pour s’accommoder à ces mêmes enfants qui n’en ont pas encore » écrit Perrault dans sa dédicace. La tâche de l’écrivain est donc d’en dégager la « Morale très sensée et qui se découvre plus ou moins, selon le degré de pénétration de ceux qui les lisent. »

Les contes ont ainsi une vertu pédagogique, au même titre que les fables où les rimes rendent les moralités totalement indissociables des récits. Les petites morales des contes de Perrault sont d’ailleurs rimées afin de pouvoir être mémorisées et voici celle du Petit chaperon rouge, toujours aussi pertinente aujourd’hui, à faire méditer non seulement aux jeunes filles mais à tous les enfants :

On voit ici que de jeunes enfants,
Surtout de jeunes filles
Belles, bien faites, et gentilles,
Font très mal d’écouter toute sorte de gens,
Et que ce n’est pas chose étrange,
S’il en est tant que le loup mange.

Je dis le loup, car tous les loups
Ne sont pas de la même sorte ;

Il en est d’une humeur accorte,
Sans bruit, sans fiel et sans courroux,
Qui privés, complaisants et doux,
Suivent les jeunes Demoiselles
Jusque dans les maisons, jusque dans les ruelles ;
Mais hélas ! qui ne sait que ces Loups doucereux,
De tous les Loups sont les plus dangereux.

INFORMATIONS PRATIQUES

Lieu

Salle Favart

Tarif

11€

Renseignements

0 825 01 01 23 (0,15 € la minute)

Réserver     fb     tw

Le festival

Opéras

Soirées de Favart

Jeune public

À l'heure du dejeuner

Rencontres et colloques