Reinoud Van Mechelen

Reinoud Van Mechelen

TÉNOR HAUTE-CONTRE

Diplômé du Conservatoire Royal de Bruxelles, Reinoud Van Mechelen se voit décerner en 2017 le Prix Caecilia du Jeune Musicien par l’Union de la Presse musicale belge. En 2007, il est remarqué à l’Académie Baroque Européenne d’Ambronay (dir. H. Niquet) et intègre Le Jardin des Voix de W. Christie et P. Agnew en 2011. Il collabore avec les ensembles baroques Collegium Vocale, Le Concert Spirituel, Le Concert d’Astrée, Les Talens Lyriques, Pygmalion, Le Poème Harmonique, B’Rock, Ricercar Consort, Scherzi Musicali, Hespèrion XXI. En 2014, il chante l’Evangéliste dans la Johannes Passion avec le Royal Liverpool Philharmonic, repris en 2019 avec Les Arts Florissants et au Concertgebouw d’Amsterdam. Il se produit à l’opéra à Bordeaux (Dardanus - Rameau), Dijon (Pygmalion - Rameau), Toulon (Nadir dans Les Pêcheurs de perles), Zürich (Jason dans Médée de Charpentier), au Staatsoper
Berlin (Hippolyte et Aricie), à la Monnaie (Tamino dans Die Zauberflöte). En 2020/21, outre les concerts avec son ensemble a nocte temporis, il chantera à l’Opéra Royal de Wallonie (La Belle Hélène), à Versailles (David et Jonathas) et à l’Opéra de Bordeaux avec l’Ensemble Pygmalion. Il a réalisé cinq
albums avec a nocte temporis, dont Clérambault, cantates françaises (2018, Diapason d’or), Dumesny, haute-contre de Lully (2019 - Diapason d’Or et Grand Prix du disque de l’Académie Charles Cros) et La Descente d’Orphée aux Enfers de Marc-Antoine Charpentier (avec l’ensemble Vox Luminis). À l’Opéra Comique, il a chanté dans Les Fêtes Vénitiennes (2015) et le rôle-titre d’Hippolyte et Aricie (2020).