Philippe Estephe

Philippe Estephe

BARYTON
RÔLE DANS FANTASIO : SPARCK

Philippe Estèphe fait ses débuts sur scène au sein de la compagnie lyrique des Chants de Garonne, puis de celle d’Opéra Bastide. Actuellement, il se forme auprès de Lionel Sarrazin.C’est avec les rôles de Claudio (Béatrice et Bénédict) et de Masetto (Don Giovanni) qu’il débute. Il a également incarné Barbe Bleue dans Douce et Barbe Bleue ainsi que le rôle-titre de Marco Polo, deux opéras contemporains d’Isabelle Aboulker.

Très régulièrement, il se produit avec l’Orchestre Philharmonique d’Aquitaine ; cette collaboration lui a permis d’interpréter les rôles de Papageno (La Flûte Enchantée), d’Escamillo (Carmen), de Don Giovanni et d’Albert (Werther). Il chante également les rôles d’Enée (Dido and Aeneas), Frédéric (Lakmé), Bobinet (La Vie Parisienne), Belcore (L’Elisir d’Amore), Papageno (Die Zauberflöte) ainsi que le rôle-titre de Don Giovanni en tournée avec la compagnie Opéra Eclaté. Il participe également à la création de La Princesse Maritorne de Dominique Spagnolo à l’Opéra de Massy et à l’Académie Européenne de Musique du Festival d’Aix-en-Provence pour une résidence Rossini, où il interprète notamment Blansac (La Scala di Seta). Il interprète le rôle de Guglielmo (Cosi fan tutte) à l’Opéra de Limoges et le Comte (Cherubin de Massenet) à l’Opéra de Montpellier.

Plus récemment, il chante les rôles rossiniens de Taddeo (L’Italiana in Algeri) et de Dandini (Cenerentola), respectivement à l’Opéra de Saint-Etienne et à l’Opéra de Tours, puis reprend celui de Dandini dans une version de concert à Oper Köln. En concert, il interprète notamment le rôle de Joseph dans L’Enfance du Christ à l’Arsenal de Metz avec l’Orchestre National de Lorraine.

Durant la suite de cette saison, il interprétera celui de Dédale (Le Monstre du Labyrinthe) à l’Opéra de Montpellier et le rôle-titre de Peer Gynt à l’Opéra de Limoges. En concert, il se produira dans le Magnificat à l’Opéra de Massy puis dans La Grande Messe en Ut de Mozart sous la direction de Laurence Equilbey dans la nouvelle salle parisienne de La Seine Musicale.