Anne-Catherine Gillet

Anne-Catherine Gillet est née en Belgique. Très jeune, elle rejoint la troupe de l'Opéra Royal de Wallonie où elle aborde ses premiers rôles. Sa carrière se déploie rapidement à l’international dans des maisons prestigieuses, le Théâtre du Capitole à Toulouse l'invite pour de nombreux rôles importants, Sir John Eliot Gardiner la choisit pour le rôle de Laoula (L'Étoile de Chabrier) qu’elle chante à l'Opernhaus de Zurich et à l'Opéra Comique de Paris, puis elle fait ses débuts à l'Opéra national de Paris.

Durant ses premières années, elle chante : Sophie (Werther) à Liège, Toulon, Lyon et à l’Opéra Bastille, Musetta (La Bohème) à Liège, Bruxelles, Genève et Bordeaux, Sophie (Der Rosenkavalier) à Toulouse, Sœur Constance (Dialogues des Carmélites) et Zdenka (Arabella) à Toulouse et Liège. Elle interprète ensuite Despina (Così fan Tutte) au Théâtre des Champs-Élysées, à Tourcoing, Toulouse et au Palais Garnier, Susanna (Le nozze di Figaro) à Nice, Toulouse et Liège, et brille en Micaëla (Carmen) à l'Opéra Comique, à Marseille et Pékin. Elle incarne aussi les grands rôles baroques : Poppea sous la direction de Christophe Rousset à Toulouse et Ottavio Dantone à Côme et Brescia, Aricie à Toulouse et à l'Opéra de Paris avec Emmanuelle Haïm.

Anne-Catherine Gillet développe une affection particulière pour le répertoire français du XIXe siècle avec les rôles de Cendrillon et Manon de Massenet, chantées à La Monnaie et à Lausanne, Juliette à Tours et Monte-Carlo et Leïla (Les Pêcheurs de perles) à Nantes, Angers et Liège.
Le répertoire du XXe siècle lui offre de magnifiques rôles, tels que Mélisande à Liège, les rôles-titres de L'Héritière et Colombe de Jean-Michel Damase à Marseille, The Governess (The Turn of the Screw) à Francfort, et la révèle comme l'une des meilleures Blanche (Dialogues des Carmélites) de sa génération.

Elle a travaillé avec des chefs de renom tels que Alain Altinoglu, Marco Armiliato, P. Arrivabeni, Jesús López Cobos, Patrick Davin, John Eliot Gardiner, Laurent Gendre, Emmanuelle Haïm, Philippe Jordan, Jiří Kout, Jacques Lacombe, Louis Langrée, Jean-Claude Malgoire, Marc Minkowski, Kent Nagano, Günter Neuhold, Kazushi Ōno, Jean-Yves Ossonce, Antonio Pappano, Evelino Pido, Michel Plasson, Georges Prêtre, Carlo Rizzi, Marc Soustrot, Alberto Zedda… 

Parmi sa discographie, citons le CD de L’Aiglon d’Ibert et Honegger sous la direction de Kent Nagano, sorti chez Decca en 2016, le CD de Barber-Berlioz-Britten sorti en 2011 chez AEON (AECD 1113), enregistré avec l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Rodrigo de Haendel chez Naïve, et les DVD de Carmen (J. E. Gardiner - FraMusica 2009) et Werther à Bastille (M. Plasson - Decca 2010). 

Récemment, elle était Gretel (Hänsel und Gretel) à Garnier, Oscar (Un Ballo in maschera) aux Chorégies d'Orange, Ilia (Idomeneo) à Francfort, Gilda (Rigoletto) à La Monnaie et au Théâtre du Bolshoi, Manon à l’Opéra de Lausanne puis à Monaco, Juliette (Roméo et Juliette) à l’Opéra de Monte-Carlo, Leila (Les Pêcheurs de perles) à Liège, Pamina (Die Zauberflöte) à Nice, Marseille et à l’Opéra Royal de Wallonie, Hero (Béatrice et Benedict) à La Monnaie et au Festival de Glyndebourne, Minerva (Il Ritorno d’Ulisse in patria) au Théâtre des Champs-Elysées et l’Opéra de Dijon, Caroline (Die Fledermaus) à Marseille, Donna Anna (Don Giovanni) à Lausanne, Gabrielle (La Vie parisienne) à Bordeaux, Adina (L'Elisir d'amore), Blanche (Dialogues des Carmélites) et Norina (Don Pasquale) à Bruxelles, Mélisande (Pelléas et Mélisande) à Oviedo et à l’Opéra du Rhin, Angèle (Le Domino noir) à Liège et à l’Opéra Comique, Susanna (Le Nozze di Figaro), Suzanne (Madame Favart de Jacques Offenbach) à l’Opéra Comique… A noter également sa prise de rôle de Marguerite dans Faust de Gounod à l’Opéra Royal de Wallonie. En concert, on a pu l’entendre dans le rôle-titre de L'Aiglon avec l’Orchestre Symphonique de Montréal, Jeanne au bûcher à Liège, Monte-Carlo, Toulouse et Paris, Monsieur Beaucaire à Radio-France, La Dame de Monte-Carlo à Monaco, Kassya de Léo Delibes au Festival Radio-France Montpellier, mais aussi au Festival Avenches Opéra, en récital à l’Opéra Comique et à l’Instant lyrique aux côtés du pianiste Antoine Palloc…

Parmi ses projets, citons La Clemenza di Tito (Servilla) au Liceu de Barcelone,  Madame Favart (Suzanne) de Jacques Offenbach à Limoges et Caen, L’Incoronazione di Poppea (Poppea) au Théâtre des Champs-Elysées, Fortunio (Jacqueline) à l’Opéra Comique, Les Pêcheurs de perles (Leïla) au Théâtre du Capitole de Toulouse, Falstaff à la Monnaie de Bruxelles, Les Boréades de Rameau (Alphise) au Komische Oper de Berlin… 

Octobre 2019