Anna Bonitatibus

Mezzo-soprano

Lauréate de l’International Opera Awards (2015) et Best Female Voice Finalist IOA (2016), Anna Bonitatibus chante Monteverdi, Cavalli (Didone, Ercole amante, Calisto), Haendel (Agrippina, Deidamia, Giulio Cesare, Orlando, Tamerlano, Tolomeo, Ottone, Il Trionfo del Tempo e del Disinganno) et l’école napolitaine, de Pergolesi à Rossini (La Cenerentola, Il Barbiere di Siviglia, L’Italiana in Algeri, Le Comte Ory, Il Viaggio à Reims, Tancredi, les Cantates, les Messes et Péchés de Vieillesse). Cherubino (Le Nozze di Figaro) est suivi par Don Giovanni, Così fan tutte, Mitridate Re di Ponto, Lucio Silla, La Clemenza di Tito. Son répertoire comprend aussi la Messa di Requiem de Verdi, Ginevra di Scozia de Mayr et Enrico di Borgogna de Donizetti, Carmen (débuts à Madrid en 2018), L’Enfant et les sortilèges, Roméo et Juliette de Berlioz et de Gounod, Les Contes d’Hoffmann, Werther et Don Quichotte. Elle chante à la Scala, à la Bayerische Staatsoper, au Théâtre des Champs-Elysées, au Teatro Real de Madrid, La Monnaie de Bruxelles, à la Wiener Staatsoper, à la Royal Opera House de Londres, dans les festivals de Salzbourg, Florence, Munich, Bologne, Grange, etc. et collabore avec les chefs Sir Charles Mackerras, Riccardo Muti, Sir Antonio Pappano, René Jacobs, William Christie, Ivor Bolton, Myung Whun Chung, Alan Curtis, Roberto Abbado, Ottavio Dantone et les metteurs en scène Luca Ronconi, Jérôme Savary, Pier Luigi Pizzi, Dario Fo, David McVicar, David Alden, Sir Jonathan Miller, Kasper Holten, Emilio Sagi, Sven-Eric Bechtolf, David Pountney. Engagée dans la recherche, elle a fondé la maison d'éditions musicales Consonarte — Vox in Musica. Parmi ses nombreux enregistrements, citons le récent En travesti" (2018, BR Klassik).