Les maitresses de ballet et chorégraphes de l'histoire de l'Opéra Comique

29 Avril 2021

« La jeune danseuse Mariquita, âgée de 28 ans » dans Revue Musica, Décembre 1908, n°75 ©Bibliothèque des arts décoratifs

En ce 29 avril, journée internationale de la danse, nous revenons sur les maitresses de ballet qui ont fait l'histoire de l'Opéra Comique grâce à leurs chorégraphies et leur culture de la danse. Nous mettons, à votre disposition, ces podcasts sélectionnés spécialement pour l'évènement !

Hélène Marquié – Mariquita, une chorégraphe de la modernité à l’Opéra Comique

L’Opéra Comique souhaite mettre en avant une figure majeure de l’histoire de cette discipline, que l’institution a promue au début du XXe siècle : la Mariquita.

Marie-Thérèse Galleri, dite « Mariquita » est la maîtresse de ballet de l’Opéra Comique entre 1898 et 1920. Après avoir travaillé aux Folies Bergères, à la Gaîté Lyrique et à l’Eden Théâtre, elle introduit la modernité chorégraphique du café-concert dans le ballet académique. Hélène Marquié retrace dans ce podcast la carrière de « Madame Mariquita », qui jette les bases de la modernité en danse à l’Opéra Comique au début du XXe siècle. Persuadée qu’il faut se défaire des carcans du ballet et trouver « les rythmes de la vie », la danseuse fait partie du creuset artistique dans lequel les Ballets russes et Nijinsky ont puisé leur inspiration.


 

 

« L’Opéra-comique et ses maîtresses de ballet : une institution pionnière » – Hélène Marquié

Au XIXe siècle, la profession de « régler les pas de danse » prend de l’importance, et c’est à l’Opéra Comique qu’une série de maîtresses de ballet inventent une « culture de la danse ». Louise Marquet, Berthe Bernay, Mariquita ou encore Louise Stichel déploient la danse comme un art à part entière, entre 1876 et 1920, au sein de l’Opéra Comique, tant par leur travail chorégraphique que par leurs écrits historiques et théoriques. L’Opéra Comique vous propose de réécouter une conférence d’Hélène Marquié tenue dans le cadre des colloques « Les femmes de l’Opéra Comique ». 

Hélène Marquié est professeure à l’Université de Paris 8, spécialiste de la danse et des études de genre. Elle est aussi danseuse et chorégraphe. Elle travaille actuellement sur l’histoire et l’historiographie de la danse à la fin du XIXe siècle (1871-1914), à partir de trois axes s’éclairant mutuellement : l’étude des carrières des maîtresses de ballet, les conditions de travail des artistes de la danse, les métissages des esthétiques et l’élaboration des modernités.


 

 

Réagir à cet article


Pour réagir connectez-vous ou créez un compte dès maintenant !

Votre compte vous permettra d'accéder gratuitement à des actualités enrichies, intéragir et commenter. Il vous permet également de consulter votre historique d'achat, d’imprimer vos billets, de modifier vos coordonnées et vos préférences.

 


0 commentaire