Les costumes d'Orphée et Eurydice

18 Octobre 2018

Manuela Agnesini possède plusieurs casquettes. Avant d’être créatrice de costumes, elle a été danseuse et chorégraphe, en danse contemporaine et notamment la danse butô. Elle créé par la suite son label de formes scéniques Lato Sensu Museum avec le metteur en scène Christophe Bergon. Nous l’avons rencontré aux ateliers costumes de l’Opéra Comique pour parler de la création des costumes d'Orphée et Eurydice.   

 

Manuela, pouvez-vous nous parler des costumes d’Orphée et Eurydice ?

Orphée a perdu son âme-sœur et l’absolu de ce lien le pousse à se rendre jusqu’au royaume des morts pour retrouver Eurydice et la ramener du côté des vivants. En italien, ou en anglais, le concept d’ « âme-sœur » se traduit par « âme jumelle ». Cela a été mon point d’entrée pour imaginer les costumes des personnages d’Orphée et Eurydice. Donner les signes d’un air de famille qui les relierait l’un à l’autre, des indices qui tissent visuellement une relation entre deux « jumeaux de l’âme ».

 

Quelles sont les spécificités des costumes du chœur et des danseur.seuse.s/circassien.ne.s ?

Aurélien souhaitait aborder le chœur Pygmalion comme une foule, une masse. À partir de là, et en prenant en considération la spécificité de l’espace scénique qui est ici un lieu de reflets et de dédoublements, j’ai imaginé les costumes du chœur sous le signe du sérial, du double, de la déclination du "même". Il y a une sérialité qui est du côté du féminin et une sérialité qui est du côté du masculin chez les êtres qui habitent les Enfers. Et puis il y a les danseur.euse.s et les circassien.enne.s, qui incarnent une figure d’hybridation. Ils/elles deviennent le point de jonction entre les deux polarités, une sorte de passerelle.

 

Quelles ont été vos principales inspirations ?

Elles sont multiples, et forment une trame en filigrane que chaque spectateur pourra lire selon sa propre sensibilité. Prenons par exemple le personnage d’Amour. Nous sommes tombés d’accord, avec Aurélien, sur le fait de faire basculer ce personnage du côté de la déesse de l’amour. Dans sa puissance d'attraction capable de réunir les amants, Amour devient ici Aphrodite / Vénus. La conception du costume est née d’un processus de métissage. D’un côté la statuaire antique, avec ses lignes drapées, de l’autre des figures qui, proches de notre époque à nous, ont donné corps à une image de divinité féminine, qu’il s’agisse d’icônes du cinéma hollywoodien ou de grandes créatrices de mode.

 

Comment avez-vous collaboré avec Aurélien Bory ?

En dialoguant. En l’écoutant d’abord afin de saisir les points qui pour lui ont été fondateurs dans la construction de sa vision d’Orphée et Eurydice. Mais également en me plongeant par la suite dans le livret et dans la mythologie, laissant mon imaginaire et ma réflexion rebondir sur ces points et trouver leurs propres portes d’entrée. Et ainsi de suite, dans un va-et-vient de la pensée et des temps de discussions. 

 

Pourquoi avoir fait ce choix d’utiliser des costumes modernes? Que peut représenter le mythe d’Orphée aujourd’hui ?

Je crois que chaque histoire qui survit à l’épreuve du temps puise sa force dans un effet de miroir et un processus d’identification. Un mythe qui perdure à travers les siècles, d’une manière ou d’une autre, consciemment ou inconsciemment, parle à nous, de nous. Ou de quelque chose en nous. Sommes-nous des Orphée(s) en deuil ? Des Eurydice(s) craignant les signes de froideur chez l’être aimé ? Des survival twins habité.e.s par la perte ? Ou par la quête absolue de notre double ? Ici le mythe devient la toile de fond sur laquelle se joue notre propre histoire intime, individuelle et commune, un espace-temps qui nous rend à la fois individu et masse. Orphée, et Eurydice, c’est nous. Les furies et les démons, c’est nous. Parfois les ombres heureuses aussi.​

Réagir à cet article


Pour réagir connectez-vous ou créez un compte dès maintenant !

Votre compte vous permettra d'accéder gratuitement à des actualités enrichies, intéragir et commenter. Il vous permet également de consulter votre historique d'achat, d’imprimer vos billets, de modifier vos coordonnées et vos préférences.

 


0 commentaire