Victoire Bunel

Mezzo-soprano

fr

Victoire Bunel © F. Bouriaud

Victoire Bunel grandit à Paris. Elle débute ses études musicales à la Maîtrise de Radio France puis au Département pour Jeunes Chanteurs du CRR de Paris. Elle intègre ensuite le CNSM de Paris et la Royal Academy of Music de Londres tout en menant un cursus de musicologie à la Sorbonne.

Parmi ses engagements récents notons Théone dans Phaéton de Lully avec le Poème Harmonique à l’Opéra de Perm et à l’Opéra de Versailles, Siegrune dans Die Walküre de Wagner à l’Opéra de Bordeaux, Amando dans Le Grand Macabre de Ligeti à la Philharmonie de Paris avec l’Ensemble Intercontemporain ou encore Didon dans Didon et Enée de Purcell au Stift Festival aux Pays-Bas. On a aussi pu l’entendre au Wigmore Hall, à la Philharmonie de Paris (avec Daniel Harding, Matthias Pintscher ou encore Jean-François Hesser), à la Halle aux grains de Toulouse et au Théâtre du Capitole ainsi que dans de nombreux récitals de musique de chambre (Kuhmo Chamber Music Festival, Opéra de Bordeaux, Opéra de Lille…)

Cette saison et parmi ses projets, notons la Reine dans Trois contes de David Lescot et Gérard Pesson à l’Opéra de Rennes, Karolka dans Jenufa de Janacek au Théâtre du Capitole de Toulouse, Sirène dans Coronis de Duron à l’Opéra-Comique, Fiodor dans Boris Godounov au Théâtre des Champs-Elysées, Lisetta dans Il Mondo della luna à l’Opéra de Metz, Ino dans Semele de Haendel à l’Opéra de Lille, Annio dans La Clémence de Titus à l’Opéra de Rouen, Mélisande dans Pelléas et Mélisande au Théâtre du Capitole de Toulouse…

Elle donnera également plusieurs récitals dont le Winterreise de Schubert avec Miroirs Etendus, le récital Musique au Louvre avec Le Poème Harmonique et un programme Schubert aux Folles Journées de Nantes.

Victoire Bunel est lauréate de l’Académie de la Fondation des Treilles, de la Fondation Orsay-Royaumont mais également de la Fondation Accenture et de la Fondation Safran.

Alma Agents Artistiques