Jélyotte, l'idole des lumières

Jélyotte, l'idole des lumières

Airs et suites d'orchestre de Jean-Philippe Rameau

« Si l'on me demande quel est l'homme le plus complètement heureux que j'ai vu en ma vie, je répondrai : c'est Jélyotte » déclare Marmontel qui consacre ainsi l’apparition de l’interprète sur les scènes du XVIIIe siècle. Ce haute-contre de l’Académie royale de musique possédait un talent de comédien à la hauteur de sa voix d’exception. De 1733 à 1755, il mit son art au service des œuvres de Rameau qui composa pour lui l’éblouissant rôle de Platée

Anders J. Dahlin, ténor haute-contre
Les Talens Lyriques
Christophe Rousset, direction

Programme

Hippolyte et Aricie (1733)
Ouverture
Air du suivant de l'amour "Plaisirs, doux vainqueurs" (prologue, scène 5)
Fugue (prélude 3° acte)
Air d’Hippolyte : « Ah ! faut-il, en un jour » (Acte IV, scène 1)
Chaconne (Acte V, scène 8)

Castor et Pollux (1754)
Ouverture
Ariette de Castor : « Quel bonheur règne dans mon âme » (Acte I, scène 4)
Marche et Air pour les Athlètes (Acte II, scène 4)
Air de Castor : « Séjour de l’éternelle paix » (Acte IV, scène 5)
Airs pour les Ombres (Acte IV, scène 2)
Chaconne (Acte V, scène 7)

Entracte

Les Indes galantes (1735)
Ouverture
Ariette de Valère
« Hâtez-vous de vous embarquer » (Première entrée : « Le Turc généreux », scène 6)
Premier et deuxième tambourins (Première entrée : « Le Turc généreux », scène 6)

Les Fêtes d'Hébé ou les Talens Lyriques (1739)
Ouverture
Ariette de Mercure : « L’Objet qui règne dans mon âme » (Troisième entrée : « La Danse », scène 7)
Musette en rondeau et Tambourin en rondeau (Troisième entrée : « La Danse »)

Platée ou Junon jalouse (1745)
Ouverture
Ariette de Platée "Que ce séjour est agréable" (Acte I, scène 3)
Premier menuet dans le goût de la vielle (Acte II, scène 5)
Air de Platée "Quittez Nymphes quittez" (Acte I, scène 5)

INFORMATIONS PRATIQUES

Lieu

Salle Favart

Tarif

30, 24, 19, 14, 10, 6€

Renseignements

0 825 01 01 23 (0,15 € la minute)

Réserver     fb     tw