Lea Desandre

Lea Desandre

MEZZO SOPRANO

Après s’être formée vocalement à Paris puis à Venise, auprès de Sara Mingardo, ainsi que douze années durant en danse classique, la mezzo-soprano franco-italienne Lea Desandre est remarquée dès ses premières prises de rôles : Cosi Fanciulli de N. Bacri (Dorabella) au Théâtre des Champs-Élysées, Giulio Cesare (Sesto) et Alcina (Ruggiero) au Shanghai Symphony Hall, Zoroastre (Céphise) au Theater an der Wien et à l’Opéra de Versailles, l’Orfeo de Monteverdi (Messaggiera) au Musikverein Wien, à Madrid et à l’Opéra de Bordeaux, le Magnificat de Bach à la Seine Musicale.

Révélation Artiste Lyrique des Victoires de la Musique Classique 2017, lauréate du prix HSBC du Festival d’Aix-en-Provence et prix jeune soliste des médias francophones publics 2018, elle fait ses débuts internationaux auprès de William Christie dans le cadre du Jardin des Voix : Alice Tully Hall, Sydney Opera House, Tchaikovsky Concert Hall, KKL Luzern, Philharmonie de Paris.

Elle est invitée à chanter auprès de chefs et musiciens tels que William Christie, Sir John Elliot Gardiner, Jordi Savall, Raphaël Pichon, Christophe Rousset, Marc Minkowski, Fabio Biondi, Leonardo Garcia Alarcon, Emmanuelle Haïm ; ainsi que de metteurs en scènes tels que Barrie Kosky, Jan Lauwers, Jean-Yves Ruf, Aurélien Bory, Jean Bellorini. L’année 2017 marque ses débuts parisiens à l’Opéra-Comique puis au Festival d’Aix-en-Provence (Flerida dans Erismena).

Elle chante ensuite aux États-Unis : Dido and Aeneas (Dido) au Walt Disney Concert Hall, la Messaggiera au Harris Theater Chicago et à l’Alice Tully Hall, puis une tournée Monteverdi à Washington et New York. En 2018, elle fait ses débuts à l’Osterfestspiele Salzburg ainsi qu’au Salzburger Festspiele dans La Périchole et L’Incoronazione di Poppea (Valletto et Amore). Enfin, elle aborde Mozart à Prague avec La Clemenza di Tito (Annio). En 2018-2019, elle retourne à Salzburg aux côtés de Cecilia Bartoli pour un concert de gala, chante le rôle-titre de La Morte d’Abel de Caldara puis dans Orphée aux Enfers (Cupidon).

La saison sera ponctuée de concerts : récital Vivaldi avec l’Ensemble Jupiter, Messe en si et Stravaganza d’Amore dirigés par R. Pichon, Concert Berlioz à l’Auditorium de Radio France et récitals avec son complice le luthiste Thomas Dunford, à Ambronay, en tournée au Maroc, à Kilkenny, Salle Cortot, Opéra de Nantes…

À l’Opéra-Comique, elle a chanté le rôle-titre d’Alcione en 2017, en récital (grande salle et cabaret Porte 8) avec Marc Mauillon, et a créé seule en scène Et in Arcadia Ego d’après Rameau en 2018.

®Christine Ledroit Perrin