Jérôme Boutillier

Jérôme Boutillier

Baryton

Révélation Classique de l’ADAMI 2016, Jérôme Boutillier a effectué une formation musicale complète aux CRR de Rueil-Malmaison et de Boulogne-Billancourt, où il obtient ses 1er prix de piano, FM, Musique de chambre et Accompagnement, jusqu’au CEFEDEM Bourgogne où il décroche un Diplôme d’Etat de professeur de piano en 2008.

Fort d’une expérience pianistique acquise en master-classes et concours internationaux, il se tourne vers l’accompagnement des chanteurs, puis vers le chant lyrique. Il travaille dès 2009 avec Francis Bardot, d’abord comme assistant, pianiste et chef de chant pour le Choeur d’Enfants et le Jeune Choeur d’Île-de-France, puis, en tant que chanteur soliste. Il explore alors le répertoire sacré qu’il chante avec choeur et orchestre dans des oeuvres comme les Requiem de Fauré, de Saint-Saens, de Mozart, de Verdi, Duruflé, les Passions de Bach, le Stabat Mater de Rossini, etc. En Août 2013, il chante également le baryton solo dans Un Requiem Allemand de Brahms accompagné de François-René Duchâble au piano.

Il a récemment chanté Escamillo dans Carmen de Bizet à la Salle Ravel de Levallois en mars 2015 avec Jeune Orchestre Symphonique Maurice Ravel et en avril le Requiem de Mozart en l’Eglise Saint-Germain-des-Prés à Paris. A l’occasion des rencontres musicales internationales George Enesco, il a également chanté des mélodies et airs d’opéras du compositeur accompagné par la pianiste Alina Pavalache à la salle Byzantine de l’Ambassade de Roumanie à Paris en octobre 2015.

Choisi comme Révélation Classique de l’ADAMI 2016, on le retrouve au Concert des Révélations Classiques au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris en février 2016. Il chante Don Sanche dans Le Cid ou Chimène d’Antonio Sacchini en 2017, à l’occasion d’une coproduction de l’ARCAL et du CMBV, avec le Concert de la Loge Olympique dirigée par Julien Chauvin, création en Île-de-France et en tournée dans toute la France.
Durant cette saison, avec le Palazzetto Bru Zane, il chante notamment la partie du Roi dans Le Tribut de Zamora de Gounod à Munich en février 2018 et assure, en juin 2018, le remplacement d’André Heyboer dans le rôle de Luddorf à l’occasion de la recréation scénique de La Nonne sanglante de Gounod à l’Opéra Comique.

Parmi ses projets, citons tout particulièrement le rôle de Bardi à l’occasion de la recréation scénique du Dante de Godard à l’Opéra de Saint-Etienne ainsi que Morales dans Carmen à l’Opéra de Genève.