Jean-Jacques L’Anthoën

Jean-Jacques L’Anthoën

Le Prince (baryton)

Après des études d’orgue, Jean-Jacques L’Anthoën se tourne vers le chant. À 18 ans, il entre au Conservatoire de Rennes où il suit les conseils de Martine Surais. Il intègre, quatre ans plus tard, le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP).
Parallèlement à ses études Jean-Jacques L’Anthoën est invité par différentes structures :
les Chorégies d’Orange dans le cadre d’un récital lors de la soirée « Tous à l’Opéra » organisé par les opéras de France en mai 2013.
Au Festival d’Aix-en-Provence, dans le cadre de l’Académie 2013, il chante le rôle du mari dans Les Mamelles de Tirésias de Poulenc, également repris au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles (janvier 2014).
À l’Opéra de Nantes-Angers en septembre 2013, il se produit dans le rôle du premier commissaire dans Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc. En décembre 2014, à l’Opéra National de Bordeaux, il chante dans le ballet Pulcinella de Stravinsky.
Sa longue tessiture lui permet d’aborder des rôles de baryton ou de ténor grave.
Depuis peu, Jean-Jacques l’Anthoën s’attache aussi au répertoire du lied et de la mélodie en duo avec le jeune pianiste et déjà très reconnu Adam Laloum. Ils se sont déjà produits au CNSM de Paris, au Festival de Musique de l’Emperi (août 2014), au tout nouveau Festival de Lagrasse (septembre 2015/2017), en Cornouailles (2017).
Jean-Jacques L’Anthoën se produit également à l’Opéra Comique, au Théâtre Impérial de Compiègne dans Le Fantôme du Comique de Marc-Olivier Dupin.