Franck Ollu

Franck Ollu
© Jean-Jacques Ollu

Direction musicale

Franck Ollu est un chef d'orchestre polyvalent, reconnu comme un expert dans les domaines de la musique contemporaine et de la musique française. Il a créé de nombreuses œuvres pour orchestre, ensemble ou production scénique, parmi lesquelles des compositions de Brian Ferneyhough, Peter Eötvös et Wolfgang Rihm. Il a ainsi été invité à diriger les premières mondiales de nombreux opéras importants, dont Thanks to My Eyes d’Oscar Bianchi (Festival d’Aix-en-Provence), Penthesilea (La Monnaie de Bruxelles) et Passion (Festival d’Aix-en-Provence) de Pascal Dusapin. Il a dirigé la première représentation du premier opéra de George Benjamin, Into the Little Hill, à l'Opéra Bastille en 2006. Il a également dirigé Jakob Lenz de Wolfgang Rihm au Staatsoper Berlin, Il Prigioniero de Luigi Dallapiccola et Das Gehege de Wolfgang Rihm à l’Opéra de Stuttgart ainsi qu’au Théâtre de La Monnaie, Le Vin Herbé de Frank Martin au Staatsoper Berlin, Pelléas et Mélisande de Debussy à l'Opéra de Stockholm, Written on Skin de George Benjamin au Théâtre du Bolshoi. Il entretient des relations étroites avec l’Ensemble Modern, dans le cadre de projets d'opéra et d'orchestre, et a été entre 2005 et 2015 directeur musical du KammarensembleN de Stockholm. Il a également dirigé le Budapest Festival Orchestra, le Deutsches Symphonieorchester Berlin et Frankfurt Radio, l’Orchestre de la Radio Bavaroise, la BBC et les Orchestres symphoniques nationaux danois.

La saison dernière, il a dirigé les reprises de Pelléas et Mélisande de Debussy à l'Opéra de Strasbourg et Der Zwerg de Zemlinsky à Lille et Caen. Il est également retourné au Festival de Salzbourg pour Medeamaterial de Dusapin.

Au cours de la saison 2019-2020, il collabore avec le Kammerorchester Basel, les Israel Contemporary Players, et il dirige un concert au Konzerthaus Stockholm, lors d’un festival consacré à la musique de George Benjamin. Enfin, il dirige la première de Jeanne d'Arc de Honegger à l'Opéra de Bâle. Avec la création française de Macbeth Underworld, il dirige pour la première fois à l'Opéra Comique, à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Radio France.