Éric Soyer

Le scénographe et éclairagiste Éric Soyer participe aux processus d’écriture scénique lors de ses collaborations avec de multiples créateurs, metteurs en scène, chorégraphes et compositeurs, parmi lesquels Théo Mercier, Nacéra Belaza, Thierry Thieu Niang, Ondrej Adameck, Sulayman Al Bassam, Angelin Preljocaj, Maud Le Pladec, Philippe Saire, Sylvain Maurice, Jeanne Added, Jean-Paul Gaultier, Zhao Miao, Phia Ménard, Joss De Paw, Abderrahmane Sissako. En 1997, il entame une collaboration avec l’écrivain et metteur en scène Joël Pommerat, qui se poursuit aujourd’hui. Il contribue ainsi à la création d’un répertoire de vingt spectacles de la compagnie Louis Brouillard (dont Le Petit Chaperon rouge, Cendrillon, Cercles fictions, Ma chambre froide, La Réunification des deux Corées, Ça ira (1) Fin de Louis, etc.), ainsi qu’à trois opéras contemporains pour le Festival d’Aix-enProvence, la Monnaie de Bruxelles et l’Opéra Comique (Thanks to my eyes, Au monde, Pinocchio). Il a reçu le prix de la critique journalistique française pour son travail en 2008 et en 2012. Parmi ses derniers spectacles : Seven Stones d’Ondrej Adameck au Festival d’Aix, The Fashion Freak Show de Jean-Paul Gaultier aux Folies-Bergère, Ur de Sulayman Al Bassam à Munich, Gravité et Winterreise d’Angelin Preljocaj à la biennale de Lyon et à la Scala de Milan, En silence d’Alexandre Desplat au Luxembourg, A life on the silk road à Pékin. À l’Opéra Comique, il a créé les décors et les lumières d'Au monde (2015) et d'Et in Arcadia ego (2018).