Edwin Fardini

Edwin Fardini
DR Edwin Fardini

Révélation Classique de l’Adami 2019 et lauréat du CNSMD de Paris (classe d’Élene Golgevit), Edwin Fardini se voit rapidement proposer des engagements comme soliste auprès d’orchestres et institutions prestigieuses.

En témoigne ses récents débuts au Teatro alla Scala de Milan (Paris dans Roméo et Juliette de Gounod), mais encore ses interprétations des parties de baryton solo du Requiem allemand de Brahms (sous la direction de Raphael Pichon, puis Patrick Davin) et de Manfred de Schumann avec l'Orchestre de Paris dirige par Daniel Harding.

Au cours de sa formation, il a eu l’opportunité de travailler le répertoire de mélodie française, du Lied et de l’oratorio auprès des pianistes Anne Le Bozec et Susan Manoff, ainsi que du baryton Stephan Genz et de la mezzo-soprano Janina Baechle.

Lauréat de la Fondation de l’Abbaye de Royaumont et de la Fondation Daniel et Nina Carasso, il a participé à l’édition 2017 de l’Académie du Festival international d’art lyrique d’Aix-en-Provence.

On l’a entendu en récital aux côtés d’Anne le Bozec, de Tanguy de Williencourt, de Clément

Mao-Takacs et du Secession Orchestra au Grand Salon du Musée de l’Armée, au Theâtre de l’Athenee, au Festival Les Atheneennes de Genève, ou encore au Festival de Royaumont.