Bruno Bayeux

Bruno Bayeux

COMEDIEN
RÔLES DANS FANTASIO : RUTTEN, LE TAILLEUR, LE GARDE SUISSE

Bruno Bayeux s’est formé au Conservatoire National de Région de Rouen, dans les classes dirigées par Julie Ravix puis Maurice Attias, avec pour intervenant Catherine Delattres, Erhart Stiefel. Au théâtre, il travaille avec : Thomas Jolly dans Henry VI et Richard III de Shakespeare, et Le Ciel, la nuit et la pierre glorieuse (Avignon 2016). Laetitia Botella dans le Chant du tournesol D’Irina Dalle, Anne-Laure Liégeois dans Embouteillage, Yann Dacosta dans Les Précieuses Ridicules de Molière, une Visite Inopportune de Copi, Le Baiser de la Femme Araignée de Manuel Puig, et Drink me Dream me/Alice aux pays des merveilles.

Avec Sylvain Groud (Chorégraphe et danseur) il crée un spectacle jeune public puis Bataille Intime, une adaptation remarquée d’une nouvelle de Roland Topor, mélangeant ainsi théâtre et danse.
Puis il travaille avec Fabien Malcourant dans Boxe, puis Loretta Strong de Copi.
Il participe également à la trilogie Beaumarchais, événement de la saison 09.10 de l’opéra de Rouen en interprétant Mr Loyal, personnage fil rouge des trois volumes et joue l’homme masqué dans L’amour coupable sur une musique de Thierry Pecou et un livret d’Eugène Green, mis en scène par Stefan Groegler. Dans L’Exquisité de mon cadavre de Adlene Amrane il réalise la conception du spectacle et l’interprétation, et crée ainsi sa compagnie : La BBC / Bruno Bayeux et Cie.
Il crée ensuite Monsieur et Madame Silverdust d’Adlene Amrane, puis 636 battements d’Aile Co écrit avec Karine Preterre. On partage ? un Jeune public à partir de 10 ans. De 2013 à 2016, Karine Preterre et Bruno Bayeux sont artistes associés à la scène nationale de Montbéliard.

Bruno joue aussi plusieurs rôles pour la télévision, dont un rôle dans Maigret et les 7 petites croix, et Enquête privée. Et pour le cinéma dans Selon Rachel, de Sylvie Habault dans le rôle du Curé, puis dans la jeunesse de Guillaume de Fabien Drugeon où il interprète Henri Ier. Il interprète un policier dans le court-métrage publicitaire de Christian Louboutin, Loubi’s Angel. En 2005 il est nommé jeune talent à Cannes avec Tue l’Amour de Philippe Lioret.