Biographies Académie 2014-2015

academie_1415-am.suire.pngANNE-MARINE SUIRE,  Soprano

Anne-Marine Suire est une soprano française. Elle étudie présentement avec les professeurs Catherine Sevigny et John Fanning dans le cadre d’un d.e.p.a. à l’Université de Montréal. Elle a longuement étudié avec les professeurs Rosemarie Landry et Catherine Sévigny et pour sa première année de baccalauréat avec le professeur Philippe Bolduc. La soprano a commencé les cours de chant à l’âge de 16 ans à la Longy School of Music de Boston avec la professeur Anna Gabrieli.  Elle travaille avec les pianistes répétiteurs Robin Wheeler, Francis Perron et Michelle Santiago.  Elle a reçu de 2010 à 2014 la bourse d’excellence en opéra Georges Cédric-Ferguson remise par l’Université de Montréal. 

A l’été 2010, Anne-Marine a participé à la classe de maître de Lorraine Nubar ainsi que celle de Dalton Baldwin à l’Académie Internationale d’Eté de Nice. En février 2011 elle a chanté le rôle de Cleopatra dans l’opéra Giulio Cesare in Egitto de Händel avec l’Atelier d’Opéra de l’Université de Montréal sous la direction de Jean-François Rivest et la mise en scène de Marie-Nathalie Lacoursière. A l’été 2011 elle a participé au Vancouver International Song Institute, programme de Rena Sharon. Elle a également participé à la classe de maître de Tom Krause au Motzarteum à Salzburg.

En novembre 2011 elle a enregistré le disque Inspiration Sacrée dans lequel elle interprète les solos des messes de Fauré, Delibes et La Tombelle avec l’ensemble Modulation sous la direction de Lucie Roy. En mars 2012 la soprano a interprété le rôle de Mélisande dans l’opéra Pelléas et Mélisande de Debussy, présenté par l’Atelier d’Opéra de l’Université de Montréal à la salle Claude Champagne, sous la direction de Jean-François Rivest et la mise en scène de François Racine. Au mois de juillet 2012 elle a interprété le rôle de Susanna dans Le Nozze di Figaro de Mozart sous la direction de Kevin Mallon et la mise en scène de Tom Diamond pour le programme de Darryl Edwards, the Center for Opera Studies in Italy. Au mois d’aout 2012 elle a participé à ICAV, programme de Joan Dornemann à Montréal.  En février 2013 elle a chanté le rôle de Blanche de la Force dans l’opéra Dialogue des Carmélites de Poulenc, production de l’Université de Montréal sous la direction de Jean-François Rivest et la mise en scène de François Racine. 

En juillet 2013, Anne-Marine a interprété le rôle de Servilia dans La clemenza di Tito de Mozart, sous la direction de Jonathan Berman et la mise en scène de Timothy Nelson, pour le programme COSI. En aout 2013, elle a participé à l’Académie Francis Poulenc, programme de François Leroux. Elle a alors eu l’occasion de chanter en classe de maître pour Graham Johnson. En février 2014, la soprano a interprété le rôle de Nella dans Gianni Schicchi  ainsi que le rôle de Suor Genovieffa dans Suor Angelica, deux opéras de Puccini, présentés par l’Atelier d’Opéra de l’Université de Montréal, sous la direction de Jean-François Rivest et la mise en scène de François Racine.

Au mois de mai elle a été soliste pour Mozart's night at the Opera avec Orchestra London, Ontario, sous la direction de Simone Luti dans le cadre du Canadian Operatic Art Academy.. Au mois de juillet, la soprano interprètera le rôle de Poppea, dans l’Incoronazione di Poppea de Monteverdi, pour le programme COSI, sous la direction et la mise en scène de Timothy Nelson. Au mois d’aout, elle interprétera à nouveau le rôle de Cleopatra dans l’opéra Giulio Cesare in Egitto de Händel, pour Halifax Summer Opera Festival, programme de Nina Scott-Stoddart. La direction musicale sera confiée à Kevin Mallon et la mise en scène à Joel Ivany.


academie_1415-v.martinez.pngVALENTINE MARTINEZ,  Soprano lyrique

C’est  par  le piano que Valentine découvre sa passion pour la musique, et par le théâtre, six ans de troupe, qu’elle goûte aux joies de la scène.
Elle  obtient  le Master  de  Chant  au Conservatoire National  Supérieur de  Musique et de Danse de Paris  (CNSMDP)  en 2012.  Elle étudie  entre autre  auprès de Pierre Mervant, Françoise Pollet, Jeff Cohen, Susan Manhoff, Anne Lebozec…  et continue de se perfectionner auprès de Herr Mario Hoff.

Sa passion de la scène et son envie de mélanger les genres l’amènent à fonder  la  Compagnie  Grand Ec’Art  en 2011,  pour laquelle  elle signe  l’écriture et la mise en scène de  trois  spectacles.  Actuellement,  Alice ou la Folie des Merveilles  rencontre un certain succès ;  un spectacle loufoque ou se mélange entre autre Théâtre, Danse contemporaine, Opéra.

Au cours de ses études au CNSMDP, on lui confie  le rôle de Bianca dans The Rape of Lucretia  de Britten (2009), la seconde dame et le second enfant dans Die Zauberflöte de Mozart (2011), dirigés par Yann Molenat et mis en scène par Emmanuelle Cordoliani. Elle se produit deux fois au Théâtre du Châtelet avec Les Héroïnes rossiniennes dans tous leurs états  (2010)  et un récital d’opérettes dirigé par Samuel Jean  (2011).  Cette même année elle chante la Comtesse dans les  Nozze di Figaro  avec l’orchestre des Sages Folies.  Elle interprète plusieurs rôles dans Echos et Narcisse de Gluck, pour la cité de la musique et est dirigé par Bruno  Mantovani dans un spectacle autour de  compositeurs actuels, dans une mise en scène de Vincent Vittoz (2012).

Elle crée avec Jonathan Grimbert-Barré et  Mélanie  Genin  le Trio des Chimères :  Harpe, Violoncelle, Voix, avec lequel elle se produit en récital, notamment à Chartres.

D’autre part, son goût pour la musique contemporaine  la mena à travailler avec de jeunes compositeurs tels que T.Cullen qui composa pour elle: Die les the muet are schtum.  Elle fut invitée  par le compositeur T.Escaïch  à faire la création parisienne de sa pièce Vision  Nocturne  à  Paris  (2010).  Elle se produisit  pour  un concert hommage à Jehan Alain  où  elle chanta  des œuvres du  compositeur ainsi que  les  Poèmes pour Mi  de Messiaen  (2011).  Elle crée  cette même année  à Paris Exostens  de B.Garzia. T. Probst lui écrit en 2013  un cycle sur Alice au Pays des Merveilles.

Prochainement, elle continuera sa tournée avec  Alice ou la Folie des Merveilles,  ainsi qu’avec le Trio des Chimères. Elle jouera le Rôle de Petergirl (rôle de Petermann travesti) dans  Monsieur Choufleuris restera chez lui le…  à l’Opera de  Charleville-Mézières sous la baguette de Yann Molenat.  Elle travaille actuellement à l’écriture d’un  spectacle  pour enfants avec la pianiste Marina Di Giorno autour de Kosma et Prévert.  


academie_1415-j.devos.pngJODIE DEVOS, Soprano

Née en 1988 à Libramont, Jodie Devos est diplômée de la Royal Academy of Music de Londres avec Grande distinction sous l’enseignement de Lillian Watson et Audrey Hyland. En 2009, elle obtient son diplôme en Chant lyrique à l’Institut de Musique et de Pédagogie (IMEP) de Namur avec Elise Gäbele et Benoît Giaux. Elle chante en tant que soliste depuis 2006. Elle s’est notamment produite dans le Magnificat de Bach sous la direction de Xavier Haag, « Les Illuminations » de Benjamin Britten, sous la direction de Jean-François Chamberlan, accompagnée par l’orchestre à cordes de l’IMEP et également à Welwyn, Angleterre, avec le Keld-ensemble pour le centenaire de la naissance de Britten sous la direction de Boris Peck. Elle fut soliste dans la « Messe solennel de Sainte-Cécile » de Gounod et « Eternal light » de Goodall à Minehead, Somerset. Elle eut la chance de chanter au Wigmore Hall de Londres accompagnée par Katharina Thöni pour le Young Person Guide to Chamber Music. En février 2011, elle incarne le rôle de Madame Lidoine dans le « Dialogues des Carmélites » de Francis Poulenc, mis en scène par Françoise Viatour et dirigé par Daniel Thonnard, dans une autoproduction de la classe d’art lyrique de L’IMEP. Les scènes d’opéra jouées à la Royal Academy of Music de Londres incluent Minerva dans « Il Ritorno d’Ulisse in patria » de Monteverdi, Sidonie dans « Armide » de Gluck, Despina dans « Cosi fan tutte » et Blondchen dans « Die Entführung aus dem Serail » de Mozart, Miss Wordworth dans « Albert Herring » de Britten et Nanetta dans « Falstaff » de Verdi. Elle interpréta Serpina dans « La serva padrona » de Pergolesi sous la direction d’Andrei Gocan et l’Ensemble36 à la Royal Academy of Music de Londres.

Jodie est lauréate des « Prix Jacques Dôme » et «Les nouveaux talents de l’art lyrique » où elle remporta respectivement le troisième prix en 2005 et le second prix et le prix du public en 2011. En 2012, elle reçoit la mention « Very highly commended » au concours Isabel Jay prize, à la Royal Academy of Music de Londres. En 2013, Jodie est élue Namuroise de l’année 2012 dans la catégorie « Jeune talent » et gagne le premier prix et le prix du public au « Concours international Bell’Arte » de Braine L’Alleud.

Elle eut la chance de bénéficier des conseils et de l’enseignement auprès de professeurs tels que Peggy Bouveret et Malcom Walker, Daniel Otteveare, Mitsuko Shirai  mais également  Noelle Barker, Audrey Hyland, John Streets, Florence Daguerre de Hureaux, Henri Farge et Helmut Deutsch.  

Ses prochains engagements incluent le rôle de Liesl dans « La mélodie du bonheur » à Bruxelles, la cantate de café et la cantate des paysans de J.S. Bach en Hollande ainsi qu’un récital dans le grand foyer de La Monnaie sous la direction d’Henri Farge.

Elle vient de remporter le 2ème prix du Concours Reine Elizabeth.


academie_1415-e.pancrazi.pngELEONORE PANCRAZI, mezzo – soprano

Née en 1990, Eléonore Pancrazi débute ses études de chant à l’âge de 16 ans au Conservatoire de sa ville natale, Ajaccio. Après l’obtention d’un prix des Conservatoires de la ville de Paris, elle poursuit son apprentissage vocal à l’Ecole Normale de Musique de Paris dans la classe d’Isabel Garcisanz où elle obtient une Licence de concertiste à l’unanimité, avec les félicitations du jury.

Elle participe à plusieurs Masterclass et travaille avec différentes personnalités du monde  musical telles que François Leroux, Inva Mula, Jeff Cohen, Leontina Vaduva, Jeanine Reiss, Susan McCulloch ou Felicity Lott.

Elle débute sa carrière professionnelle en 2010 dans le rôle de Zerlina (Don Giovanni de Mozart) au Festival « Les Nuits d’été de Corté » avant d’y revenir les deux années suivantes pour y interpréter Berta (Le Barbier de Séville de Rossini) et Papagena dans une production de la Flûte Enchantée de Mozart sous la direction de Denis Comtet dans une mise enscène de Jean-Romain Vesperini. Elle sera par la suite Chérubin dans Les Noces de Figaro de Mozart à la Salle Adyar de Paris, dans une mise en scène de Humbert Camerlo, avant de reprendre ce même rôle dans un concert avec l’Orchestre de l’Opéra de Massy, sous la direction de Dominique Rouits.

En 2012, elle est finaliste du Concours de chant de  l’UPMCF, obtient le troisième prix à l’unanimité du Concours de chant de Béziers, prend part à l’Académie du Festival d’Aix en Provence en intégrant la résidence de Mélodies Françaises, ce qui lui permet de se produire avec les autres jeunes chanteurs de l’académie sur la scène du domaine du Grand St-Jean.

Elle est par la suite alto solo dans le Stabat Mater de Pergolesi sous la direction de Marc-Olivier deNattes à l’église réformée d’Auteuil.

Avec la troupe de la Compagnie Péniche Opéra elle interprète le rôle de Hänsel dans  Hänsel et Gretel de Humperdinck , spectacle mis en scène par Mireille Larroche, accompagné par l’ensemble Musica Nigella sous la direction de Takenori Nemoto, et joué en décembre  2012 au Théâtre Jean Vilar de Vitry et à l’Espace Pierre Cardin à Paris.

En 2013, Eléonore Pancrazi obtient le troisième prix à l’unanimité du concours de chant Musiques au cœur du Médoc, le deuxième prix de mélodie française et un prix en opéra au concours de chant de Marmande et collabore de nouveau avec l’orchestre de Massy pour une série de  concerts, tout d’abord  autour des Noces de Figaro de Mozart, puis  autour de Goethe sur le romantisme allemand, et en tant qu’alto solo dans le Gloria de Vivaldi.

Elle chante le rôle titre de Carmen (Bizet) en concert sous la direction de Takénori Nemoto au Yomiuri Hall de Tokyo dans le cadre du Festival « Les folles journées du Japon » avant de reprendre le rôle de Hänsel dans la production de la Péniche Opéra au Palais des Congrès du Touquet dans le cadre du festival Musica Nigella . 

En 2014, Eléonore Pancrazi intègrera l’opéra studio de l’Opéra de Lyon et y interprètera le rôle de Jody dans l’opéra Jeremy Fischer d’Isabelle Aboulker. Elle a récemment obtenu deux prix au Concours d’Arles et participera à une masterclass de Ludovic Tézier à l’Opéra de Nancy en juillet.


academie_1415-s.behloul.pngSAFIR BEHLOUL, ténor

Safir Behloul s'est passionné pour le chant lyrique après avoir exploré un répertoire éclectique en tant que chanteur et guitariste. Il se forme au conservatoire de Grenoble puis au CNSMDP.

Il a fait ses débuts dans la Création de Haydn et dans le rôle de l’Évangéliste dans l'Oratorio de Noël de Bach à la cathédrale de Notre-Dame de Paris. Il s'est produit sur la scène du théâtre de Compiègne et de l'Opéra Comique dans les rôles de Jean-Paul et Lallumette dans Ô mon Bel Inconnu de Reynaldo Hahn. On a pu l'entendre à plusieurs reprises au Théâtre du Châtelet, notamment dans un spectacle dédié à Rossini puis dans un programme d'opérette française.  En 2011, il a participé à la tournée européenne de l’Académie baroque européenne d’Ambronay qui a donné la Messe en si mineur de J.S. Bach sous la direction de S. Kuijken. En 2012 il a chanté le rôle de Cynire dans Echo et Narcisse de Glück sous la direction de J. Chauvin au CNSMDP. Il incarne régulièrement le rôle de Tamino dans La Flûte Enchantée de Mozart avec différentes compagnies. En octobre 2012, il donne un récital de mélodies françaises au Petit Palais organisé par l'association Jeunes talents. En décembre, il sera au théâtre du Ranelagh avec l'Opéra du jour.

 

 


academie_1415-r.debois.pngRONAN DEBOIS, baryton

Après avoir obtenu un premier prix au CNR de Rennes, Ronan Debois entre en 2004 au CNSM de Paris, dans la classe d'Isabelle Guillaud, et obtient son diplôme en 2008.  Il fait ses débuts à l'Opéra de Rennes dans les rôles de Silvano dans Un Ballo in Maschera de Verdi, Yamadori dans Madama Butterfly de Puccini (rôle qu’il a repris à l’Opéra de Rouen), Le Meunier dans Le Pèlerinage de la Rose de Schumann et Ben dans Le Téléphone de Menotti. En avril 2008, il présente le Concours d'Entrée du CNIPAL où il est Pensionnaire pour la saison 2008-2009.

En juin de la même année, il interprète Malatesta (Don Pasquale de Donizetti) à Monaco. En septembre, on lui confie les rôles du Récitant et du Chanteur dans L'Inconnu me dévore, spectacle sur des textes de Xavier Grall, au Palais des Arts - Scène Nationale de Vannes. En octobre, l’Opéra de Marseille l’engage pour participer au Concert-Hommage à Jean-Michel Damase ; puis en décembre 2008-janvier 2009, dans le rôle de Bogdanovitch (La Veuve Joyeuse de Fr. Léhar). Il est ensuite invité par le MIDEM à la soirée Opera Night, accompagné par l’Orchestre Régional de Cannes-PACA, dirigé par Philippe Bender. On a pu l’entendre au cours du récital des Trois Barytons, donné dans le cadre du Festival de Radio France et Montpellier, en juillet 2009. Il interprète le rôle de Mr Smith, lors de la création de La Cantatrice Chauve de Jean-Philippe Calvi, à l’Opéra National de Montpellier, en novembre 2009.

Ronan Debois est également engagé pour Les Brigands d’Offenbach (le Précepteur), dans la mise en scène de Jérôme Deschamps à l’Opéra National de Bordeaux, au Luxembourg, à l’Opéra Comique et à l'Opéra de Toulon  (septembre 2009 - juillet 2011), et a participé en Région Parisienne à la tournée d'une production de Gianni Schicchi de Puccini (printemps 2010) et à des concerts des lauréats de l'ADAMI (mai 2010).Il interprète le rôle de Jean-Paul Levy dans O Mon Bel Inconnu pour ses débuts à l'Opéra de Metz en mars 2010. Il chante Papageno dans la Flûte enchantée au Théâtre de la Porte Saint-Martin de octobre 2010 à janvier 2011. Il retourne à Metz en avril 2011 pour  La Chouette Enrhumée de Gérard Condé dont il tient l'un des rôles principaux (Le Grand Moâ). Il chante Ramiro dans L'Heure Espagnole de Ravel en juin, septembre et octobre 2011 sous la houlette de Jeff Cohen et François Leroux et reprend le rôle de Papageno au théatre de la Porte Saint-Martin  en novembre et décembre 2011. En mai 2012, il est Madame Madou dans « Mesdames de la halle » de Offenbach pour l'opéra studio de Lyon.

D'octobre 2012 à janvier 2013, Ronan Debois interpréte Puck dans une adaptation du « Songe d'une nuit d'été » de Shakespeare et Purcell au théatre de la Porte Saint Martin.  Il a été retenu pour participer à la nouvelle académie de l'Opéra Comique  où il chante notamment Roger dans «Ciboulette» de Hahn et le baron de Pictordu dans « Cendrillon ».   Il est Presto dans « les mamelles de Tirésias » de Francis Poulenc dans le cadre de l'académie d'Aix-en-Provence en juin 2013. En septembre 2013, il interprète Figaro dans « les noces de Figaro » au théatre de Bastia.En janvier 2014, il est Presto dans « les mamelles de Tirésas » au théatre de la Monnaie de Bruxelles   Parmi ses projets, les rôles de la sorcière et du marin dans « Didon et Enée » de Purcell à l'opéra royale de Versailles en juin 2014 avec le poême harmonique dirigé par Vincent Dumestre, Roger dans « Ciboulette » en avril, mai 2015 à l'opéra Comique et Rigobert dans « les mousquetaires au couvent » en juin 2015  également à l'opéra Comique.

Ronan Debois a été distingué comme Révélation Lyrique 2008 de l’ADAMI.

Documents: