Aude Extremo

Aude Extremo
DR Aude Extremo

Mezzo-soprano

« Révélation classique de l’ADAMI » en 2010, la mezzo-soprano française est maintenant l’une des interprètes majeures du répertoire français. Elle débute ses études de chant au conservatoire de Bordeaux puis intègre l’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris.
Dès 2016 les projets s’enchaînent : L’Italiana in Algeri puis Arsace (Semiramide) à l’Opéra de Saint Etienne, Amneris (Aïda) à l’Opéra de Massy, Venus (Tannhaüser) à l’Opéra de Monte-Carlo, Ursule (Béatrice et Bénédict) et Anna (Les Troyens) à l’Opéra de Paris, la Messa di Requiem de Verdi puis La Vie parisienne (Offenbach), Fricka (Die Walküre) au Grand Théâtre de Bordeaux, Jocaste (Oedipus Rex) au Salzburger Landestheater, La petite messe solennelle de Rossini à Ravenne, La Périchole à Salzburg (Festival de Pentecôte), Carmen avec l’Orchestre de Lille, ainsi que la Passion selon Saint Matthieu avec l’Orchestre Symphonique Sao Paulo et Louées soient-elles de Haendel à l’Opéra de Rouen.
En récital, elle interpréte les Kindertotenlieder de Mahler au Grand Théâtre de Tours et les Chants et Danses de la Mort de Moussorgski au Festival d’Aix-en-Provence.
Cette saison, elle chante à La Monnaie dans Jeanne d'Arc au bûcher (Catherine) et avec Les Musiciens du Louvre dans La Périchole. Le public parisien la retrouvera à l’Opéra-Comique dans Dame Blanche (Marguerite) et à l’Opéra Bastille dans Rigoletto (Maddalena).