Sebastian Monti

Sebastian Monti DR

« On ne citera que ceux qui nous ont séduits, par leurs moyens et leur musicalité : le ténor Sebastian Monti, pour la crânerie avec laquelle il se lance dans la cavatine de Mitirdate « Se di Lauri », agile,nuancé et audacieux (...) » - Maurice Salles pour Forum Opéra

« Le ténor Sebastian Monti montre une voix agile et souple, virevoltant dans les aigus avec une aisance certaine jusqu'à décrocher les notes les plus aigües sans faillir, offrant un timbres chatoyant. S'emparant des notes graves avec brio, il donne à son organe puissance et caractère par une émission bien poitrinée » - Nicolas Mathieu pour Olyrix

« Belle découverte que l’Apollon lumineux de Sébastian Monti : une déclamation idéale, un timbre sans aspérité ni contraintes, une vraie voix de haute-contre qu’il faudra suivre. » - Jean-François Lattarico pour Classicnews

Le ténor franco-italien Sebastian Monti, a interprété, entre autres, les rôles-titre dans Actéon de Charpentier avec les Talens lyriques dirigé par Christophe Rousset, Atys de Lully au Megaron d'Athènes, Platée à l'Opéra de Massy, Orphée dans la version française originale d'Orphée et Euridice (1774) de Gluck. D'autres engagements ont inclues des rôles tels qu'Orfeo dans Le Carnaval de Venise de Campra, Nanki Poo dans The Mikado de Gilbert et Sullivan dirigé par David Stern, Apollon dans Le Pouvoir de l'Amour (1743) de Pancrace Royer dirigé par Patrick Bismuth, l'Evangéliste dans la Johannes Passion de Bach à la Berliner Philharmonie dirigé par Gerhard Oppelt, San Giovanni dans La Passione di Gesù Cristo (1778) de Schuster avec Collegium 1704 dirigé par Vaclav Lucks, Mister Ford dans Falstaff (1799) de Salieri et Il Consiglero de San Giovanni Battista de Stradella avec l'ensemble Diderot,  les rôles d'Apollon et du Sommeil dans Alcione de Marin Marais sous la direction de Jordi Savall à l'Opéra-Comique, àl'Opéra Royal du Château de Versailles, au Théâtre de Caen, Pedrillo dans Die Entführung aus dem Serail sous la direction de Marcus Bosch au Festival d'opéra d'Heidenheim, Teobaldo dans Giulietta e Romeo avec Armonia Atenea dirigé par George Petrou au Theater an der Wien, Frontino dans l'Equivoco stravagante de Rossini au Festival de Bad Wildbad...
Sebastian Monti interpréte aussi comme soliste le répertoire sacré, avec des compositeurs tels que Monteverdi, Bach, Zelenka, Charpentier, Rameau, Lully, Mozart, Rossini...
Prochainement, vous pourrez l'entendre dans le rôle de Varo dans Arminio de Haendel avec Armonia Aetenea dirigé par George Petrou au côté de Sandrine Piau et Max-Emanuel Cencic, le rôle-titre de Pygmalion de Rameau à Osaka sous la direction de Ryo Terakado, le rôle du Marquis de Tarapote dans la Périchole sous la direction de Marc Minkowski à l'Opéra Royal et l'Opéra de Bordeaux...