Omo Bello

Omo Bello - DR Patricia Dietzi

Après une formation universitaire en biologie cellulaire et génétique au Nigeria, la soprano franco-nigériane Omo Bello étudie au Conservatoire de Paris - CNSMDP. Diplômée de l’Associated Board of the Royal Schools of Music (ABRSM) de Londres, Omo Bello se perfectionne auprès de Jorge Chaminé, Teresa Berganza, Thomas Quasthoff et Grace Bumbry. En 2014, elle est nommée aux Victoires de la musique classique, dans la catégorie « Révélation lyrique de l’année », et elle remporte le Concours international de Paris, en gagnant le 1er prix, le prix d’opéra français et le prix du public. En Italie, elle gagne le 1er Prix Luciano Pavarotti Giovani en 2010 (ainsi célébrée par le critique italien Gianni Gori comme «un talent d'or!») et le 1er prix Anselmo Colzani en 2011. En 2013, le prix prestigieux Arca d’Oro 2013 lui est discerné également en Italie.

En 2006, elle fait ses débuts à Toulouse dans le rôle de Barbarina (Le Nozze di Figaro) sous la direction artistique de Gabriel Bacquier. Elle interprète ensuite les rôles de Solis (Magdalena de Villa-Lobos) au Théâtre du Châtelet, La Jeune Femme d’Hara Kei (Soie d’Yves Prin), qu’elle crée au Théâtre du Rond-Point, et Female Chorus (The Rape of Lucretia de Britten) avec le CNSM de Paris, Silvia (L’Isola Disabitata de Manuel Garcia) à l’Auditorium du CNR de Nice, Eurydice (Orphée et Eurydice de Glück) à l’Opéra de Saint Petersbourg.

Omo Bello a interprété le rôle de Contessa (Le Nozze di Figaro) au Festival de Verbier 2012, rôle qu’elle interprète également en 2012/13 lors d’une tournée avec l'Opéra national de Montpellier. Elle fait ses débuts dans les rôles de Juliette (Roméo et Juliette de Gounod) en tournée avec l'Opéra de Tours, Jeanne (La Vivandière de Benjamin Godard) au Festival de Radio France et de Montpellier. Elle se produit en concert avec l'orchestre philharmonique de Radio France, l'orchestre de chambre de Paris, l’orchestre national de France et l’orchestre de Paris. Elle est invitée en récital dans de nombreux festivals en France et à l’étranger (Exsultate, Jubilate de Mozart, le Concerto pour Soprano et Orchestre de Glière, le Stabat Mater et le Salve Regina de Pergolesi, la 4ème symphonie de Mahler, Des Knaben Wunderhorn de Mahler à la Salle Pleyel, Le Nubi non Scoppiano per il Peso de Mauro Lanza, qu’elle crée au Théâtre des Bouffes du Nord, et reprend au Festival Ultima à Oslo, la Petite messe solennelle de Rossini à l’Opéra de Montpellier, ainsi qu’Egmont de Beethoven au Théâtre des Champs-Elysées.

De 2007 à 2011, Omo Bello est l’invitée privilégiée du Festival Operabuja au Nigéria, un projet ambitieux qui vise à construire un conservatoire au Nigéria. Elle s’y engage en tant qu’artiste pour promouvoir la musique classique. Elle met également son talent au service d’associations de recherche médicale comme l’Hôpital 2000, l'association pour la recherche sur la Sclérose Latérale Amyotrophique et Les Enfants de Kédougou, en donnant des concerts de soutien ou en se produisant dans des maisons de retraites. Elle a fondée la Omo Bello Music Foundation dans son pays natal pour découvrir et développer les talents musicaux des enfants.

Son premier album, Des Knaben Wunderhorn de Mahler, est sorti en 2013, et distribué mondialement par Harmonia Mundi. En concert live, elle enregistre des célèbres airs lors du « Grand Concert de Noël » de l’orchestre philharmonique de Radio France, diffusé sur France 3 à 2 millions de spectateurs le 25 décembre 2013. Elle fait ses débuts dans le rôle de Donna Anna (Don Giovanni de Mozart) à l'Opéra de Tours et à l'Opéra de Reims, et Elvira (L'Italiana in Algeri de Rossini) au Théâtre des Champs Elysées, puis elle interprète le rôle de Télaïre (Castor et Pollux) de Rameau au Théâtre des Champs-Elysées, les rôles de la Chauve-souris, la Chouette, une Pastourelle (L’Enfant et les Sortilèges) de Ravel, sous la direction d’Esa-Pekka Salonen à la Philharmonie de Paris et au Royal Festival Hall de Londres, et le rôle de la Princesse Elsbeth (Fantasio) d’Offenbach au Festival de Radio France et de Montpellier. Omo Bello prend part à la tournée européenne ECHO Rising Stars, qui la mènera dans les plus grandes salles de concerts européennes, du Musikeverein de Vienne, au Concertgebouw d’Amsterdam, au Festspielhaus de Baden Baden, et au Barbican Centre de Londres, avec le programme « Bel canto d’hier et d’aujourd’hui ». Elle interprète la Création de Haydn avec l’orchestre du Palais Royal, et elle participe au Sound Unbound Festival au Barbican Centre à Londres, avec un récital de Mélodies Françaises. Elle chante en récital à la Philharmonie de Paris pour un programme de musique de chambre, avec les musiciens de l’Orchestre National d’Ile de France, et se produit en tournée dans la Neuvième Symphonie de Beethoven avec l’Orchestre National des Pays de la Loire. Plus récemment, elle donne un récital au Town Hall Symphony Hall Birmingham lors du Débussy Festival. En juillet 2019, elle donnera un récital avec le Trio Chausson lors du Festival des Forêts.

Omo Bello est également ambassadrice de bonne volonté du Rotary International.

Mai  2019