Louis Langrée

Louis Langrée

Chef d'orchestre

Louis Langrée est directeur musical du Cincinnati Symphony Orchestra depuis 2013 et occupe les mêmes fonctions au Mostly Mozart Festival au Lincoln Center de New York depuis 2003. Après ses premières responsabilités en France (Orchestre de Picardie, Opéra National de Lyon) puis à l’étranger (Orchestre Philharmonique de Liège, Camerata Salzbourg), il entretient une relation étroite avec le Festival de Glyndebourne, dirigeant plus d’une centaine de représentations.

Il est invité par les Orchestres Philharmoniques de Berlin, Vienne, Londres et Tokyo, l’Orchestre de Paris, le Gewandhaus de Leipzig, l’Académie Santa Cecilia de Rome et de nombreuses formations nord-américaines (Philadelphie, Pittsburgh, Toronto). Il est sollicité pour diriger des productions lyriques au Metropolitan Opera de New York (Iphigénie en Tauride, Don Giovanni, Hamlet, La Bohème, Dialogues des Carmélites, Carmen) et à la Staatsoper de Vienne (La Bohème, Traviata, Les Noces de Figaro, La Clémence de Titus, Don Giovanni, Eugène Onéguine), ainsi qu’à la Scala de Milan, Covent Garden, Munich, Chicago. Il participe à des festivals tels que les Wiener Festwochen, Mozartwoche de Salzbourg, BBC Proms de Londres, et Aix-en-Provence (Zaide, Don Giovanni, La Traviata, Così fan tutte). En 2017, il a dirigé les Pelléas et Mélisande de Schœnberg, Debussy et Fauré avec l’Orchestre National de France.

Il se produit fréquemment avec des ensembles sur instruments anciens (Orchestre des Champs-Élysées, Freiburger Barockorchester) et se consacre à la musique d’aujourd’hui, créant  des œuvres  de Magnus Lindberg, David Lang, Caroline Shaw, Daniel Bjarnason, Nico Muhly, Thierry Escaich, Julia Adolphe…

La Royal Philharmonic Society de Londres lui a remis le « Best Musical Achievement Award 2002 » et La Presse Musicale Internationale lui a décerné son Grand Prix 2007. Il a reçu plusieurs Prix du Syndicat de la critique : Révélation musicale de l’année 1994, Personnalité musicale 2011 et Meilleure production lyrique 2017. Il est Chevalier de la Légion d’Honneur et Chevalier des Arts et Lettres.

Après Pelléas en 2014 et Le Comte Ory en 2017, il poursuivra sa relation privilégiée avec l’Opéra Comique la saison prochaine en dirigeant Fortunio.