Julie Goussot

Soprano

fr

Originaire de Toulon, Julie Goussot est diplômée de chant du CNSM de Lyon dans la classe de Brian Parsons. Le Cercle Richard Wagner Lyon lui attribue une bourse pour se rendre à Bayreuth pour le Wagner Festspiele 2018. Elle se perfectionne ensuite à la Hochschule für Musik und Theater de Munich dans la classe d’Andreas Schmidt. 

La saison 2019-2020, elle intègre l’Opéra Studio de l’Opéra National du Rhin. Elle y chante entre autres la Seconde Nymphe dans Rusalka de Dvořák, Vierte Blumenmädchen dans Parsifal, Gretel dans Hänsel und Gretel de Humperdinck, le rôle-titre de Friederike de Lehàr, le rôle-titre de Madame Chrysanthème de Messager, et Clorinda dans la nouvelle production de Cenerentolina

Elle remporte le prix du Concerto Theresia et le 1er Nachwuchspreis au Concours International de Cesti et retourne à Innsbruck pour le Young Singers Project Barockoper Jung, dans le rôle d’Axinia de Boris Godounov au festival Innsbrucker Festwochen der Alten Musik 2021. 

Elle est lauréate du Premier Prix Opéra, le Premier Prix Mélodie et le Prix du Public au Concours international de chant de Marmande 2021.

Elle forme un duo de musique de chambre avec le pianiste Rodolphe Lospied avec qui elle participe au projet Opera Déconfiné pendant le premier confinement, visant à revaloriser du répertoire tombé dans l’oubli.

En intégrant la troupe d’Opera Fuoco, elle chante Luise dans Die Stumme Serenade de Korngold, Romilda dans Xerxes de Händel, Suzanna dans Le Nozze di Figaro, Cintia dans Il Pittor Parigino de Cimarosa et Ilia dans Idomeneo de Mozart.

Cette saison et parmi ses projets, Julie Goussot est Zunschlüpfer dans Les Oiseaux à l’Opéra National du Rhin, Guadalena, Manuelita dans La Périchole à l’Opéra-Comique, mise en scène de Valérie Lesort, Fiordiligi dans Cosi fan tutte à l’Opéra de Clermont-Ferrand, Silvia dans L’Isolata disabilata de Haydn avec l’Orchestre Theresia à Saintes, la Première Dame dans Die Zauberflöte à l’Opéra National du Rhin…

2021-2022
 

La Périchole

Jacques Offenbach

15 au 25 mai 2022

Valérie Lesort s’empare avec humour et tendresse de ce portrait de femme remarquable inspiré de Mérimée. La partition savoureuse de l’opéra bouffe d’Offenbach est servie par la direction chaleureuse de Julien Leroy

Réserver