La nature n'est plus un décor

Le spectacle lyrique face au défi écologique

#Colloque

En ligne

du 2
au 3 Juin 2021

Dates

2 Juin 2021 16h00

3 Juin 2021 16h00

Toutes les dates

Renseignements

01 70 23 01 31

Prix

Accès libre au colloque en ligne, sur inscription

Le spectacle lyrique face au défi écologique, Opus 1

Axe Économie et création lyriques

Si les représentations de la nature ont toujours relevé du défi artistique pour la musique et la scène, il faut interroger aujourd’hui la matérialité du spectacle (matériaux et usages de la nature, empreinte carbone, conservation, recyclage...), l’évolution de son économie (financement, production, relations interhumaines…) et les façons dont l’urgence environnementale amène à repenser l’opéra dans la cité (formation des artistes et professionnels du spectacle, médiations, relations avec les publics...).

Comment la profession au sens large, avec ses métiers, ses décideurs, son histoire et son inscription dans la société civile, envisage-t-elle l’avenir du secteur lyrique en ce siècle d’urgence climatique ? Conférences, entretiens et tables rondes seront au programme de ce rendez-vous désormais annuel.

En collaboration avec l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et l’Institut Universitaire de France.

Colloque en ligne de 16 à 18h avec un programme différent chaque jour.
Les interventions seront suivies de discussions entre intervenants et avec les auditeurs.

Programme

MERCREDI 2 JUIN 2021

16h ouverture et problématiques

Olivier Mantei, directeur de l’Opéra Comique : ouverture des rencontres
Le podcast :


 

Agnès Terrier et Isabelle Moindrot, coorganisatrices : plan et animation des deux rencontres
Le podcast :


 

Sylvie Martin Lahmani, Isabelle Moindrot, Leyli Daryoush : présentation du sommaire d’Alternatives théâtrales (sortie prévue en juillet 2021)
Le podcast :


 

Maria Chiara Prodi et Isabelle Moindrot : présentation des groupes d’étudiant.es participants (EHESS, ENS, Paris 8, Ensatt…)

Frédéric Pérouchine : L’écoresponsabilité et les missions de la Réunion des Opéras de France (ROF) par son directeur
Le podcast :


 

Nathalie Moine et Sophie Lanoote, autrices du livre blanc « Le Spectacle et le Vivant. 20 propositions pour contribuer à la transition écologique et sociale » (avril 2021)
Le podcast :


 

Margot Lallier et Maxime Gueudet, co-fondatrice et chargé de coordination de l’association ARVIVA – Arts vivants, arts durable
Le podcast :


 

 

16h50 Corps, voix, Troupe : Paroles d'artistes 

Elsa Benoît, soprano 
Le podcast :


 

Emmanuelle Cordoliani, metteuse en scène et professeure au CNSMDP 
Le podcast :


 

Händl Klaus, auteur dramatique et librettiste
Le podcast :


 

17h10 Costumes, les mutations d'aujourd'hui

Inès Forgues, créatrice costumes, étudiante et chercheuse à l’Ensatt 
(Pas de podcast disponible)

Ludivine Hubin, responsable du stock tissus et des initiatives écoresponsables au Théâtre royal de La Monnaie
(Pas de podcast disponible)

Véronique Rostagno, responsable costumes, perruques et maquillage du Festival d’Aix-en-Provence
(Pas de podcast disponible)

Sandrine Rozier, designer costumes et textile, spécialiste de teinture naturelle 
(Pas de podcast disponible)

 

17h45 Discussion

Suivre le colloque

ID de réunion : 835 2614 0468 | Code secret : 018177


JEUDI 3 JUIN 2021

16h Décors et durabilité

Georges Banu, écrivain, essayiste, professeur émérite de l'université Sorbonne Nouvelle
(Pas de podcast disponible)

Valentina Bressan, directrice technique adjointe en charge du développement durable à l’Opéra national de Paris
Le podcast :


 

Agathe Chamboredon, directrice financière du Théâtre royal de La Monnaie 
Le podcast : 


 

Célia Grau, coordinatrice du forum durabilité au sein du réseau d’opéras européen, Opera Europa
Le podcast :


 

Thibault Sinay, scénographe et président de l’Union des scénographes (UDS)
Le podcast :


 

16h50 Hors les murs - écologie, engagement et monde social 

Aurore Aubouin, responsable de production artistique au Théâtre royal de La Monnaie
Simon Hatab, dramaturge au théâtre et à l’opéra

Le podcast :


 

Sofiane Boussahel, musicologue et traducteur
(Pas de podcast disponible)

Sarah Koné, directrice artistique de la Maîtrise populaire de l’Opéra Comique
Le podcast :


 

Philippe Manoury, compositeur
Le podcast :


 

Alain Perroux, directeur général de l’Opéra national du Rhin
Le podcast :


 

Chantal Latour, musicienne et artiviste
Béatrice Picon-Vallin, directrice de recherches émérite CNRS (Thalim)
Le podcast :


 

17h30 Discussion

Suivre le colloque

ID de réunion : 832 1100 8003 | Code secret : 982889

Ce colloque se déroule dans le cadre du projet IUF en cours « Opera and Climate Change »

 

logop8_fd_transparent.jpg         iuf_logo_complet.png

 


 

Actualités associées

Olivier Mantei est directeur de l'Opéra Comique depuis 2015. Il codirige aussi le Théâtre des Bouffes du Nord. En novembre 2021, il prendra la tête de la Philharmonie de Paris.

Isabelle Moindrot est professeur d’études théâtrales à l’université Paris 8 et membre de l’Institut universitaire de France (IUF). Elle coordonne le projet « Opera and Climate Change ».

Leyli Daryoush est chercheuse indépendante, auteure et dramaturge. Musicologue de formation, elle est docteur en Etudes Théâtrales. Son livre, écrit en collaboration avec Denis Guéguin, L'art Vidéo à l'opéra - dans l'oeuvre de K. Warlikowski, est paru aux Editions Alternatives Théâtrales (2016). Elle est membre du comité de rédaction de la revue Alternatives théâtrales.

Sylvie Martin-Lahmani Professeure associée à la Sorbonne Nouvelle, Sylvie Martin-Lahmani s’intéresse à toutes les formes scéniques contemporaines. Particulièrement attentive aux formes d’arts dits mineurs (marionnette, cirque, rue), intéressée par les artistes qui ont « le souci du monde », elle est codirectrice de publication de la revue Alternatives théâtrales depuis janvier 2016.

Maria Chiara Prodi, adjointe de la directrice de la production en charge de la coordination artistique. Elle est présente avec ses élèves de l’EHESS : Barnabé Geufroi, Marguerite Léger et Mandy Debert.

Frédéric Pérouchine, est le directeur de la Réunion des Opéras de France (ROF), réseau national des opéras, scènes et compagnies lyriques (35 structures représentées par les élus des collectivités territoriales et les directions des opéras). La ROF accompagne depuis plus de cinquante ans les évolutions du spectacle vivant. C’est une instance privilégiée de concertation avec l’État à travers une convention triennale qui définit ses missions. Ainsi, elle contribue au développement de ressources (études et prospectives) et favorise l’échange, la concertation et le partage de bonnes pratiques entre ses membres, et accompagne une réflexion collective sur le devenir de l’opéra citoyen comme acteur et moteur d’une démocratie renouvelée.

Sophie Lanoote est directrice associée de Galatea Conseil, qui accompagne les acteurs culturels en matière de stratégie, management et transformation.

Nathalie Moine est consultante en stratégie pour les institutions culturelles qui souhaitent repenser leur relation au territoire et à ses habitants (atelier Florès).

Sophie Lanoote et Nathalie Moine sont les autrices du livre blanc « Le Spectacle et le Vivant. 20 propositions pour contribuer à la transition écologique et sociale », paru en avril 2021.

Margaux Lallier est administratrice de production de l’ensemble Aedes et co-fondatrice de l’association ARVIVA – Arts vivants, arts durable.

Maxime Gueudet est chargé de coordination de l’association ARVIVA – Arts vivants, arts durable et à Zone Sensible.

La soprano française Elsa Benoit, membre de la troupe de l'Opéra d'État de Bavière de 2016 à 2021, a débuté à l'Opéra Comique en 2020 dans les rôles-titres de La Dame blanche et d'Hippolyte et Aricie.

Emmanuelle Cordoliani joue, écrit, enseigne, met en scène et raconte des histoires. Elle est également professeure au CNSMDP.

Händl Klaus, né en 1969, est écrivain, dramaturge et cinéaste. Il vit à Bienne (Suisse) et à Vienne.

Véronique Rostagno, est la responsable costumes et perruques-maquillage du Festival d’Aix-en-Provence. Chaque année, elle met en œuvre les 5 ou 6 nouvelles productions d’opéra du Festival,  de leur création à leur exploitation ; elle est  en charge des ateliers de fabrication des costumes et perruques, de l’encadrement des équipes d’habilleuses et maquilleuses pendant le Festival.

Inès Forgues, Actuellement à l'ENSATT (École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre) en formation costumes Réalisation et Régie de production, elle est également membre de la commission écoconception costumes à l'UDS Costumes. Elle mène des recherches sur « Un horizon écologique et éthique dans les métiers du costume ».

Sandrine Rozier est designer costumes et textile. Elle est engagée depuis 20 ans pour le renouveau des colorants végétaux par l’introduction de leur usage dans différentes structures des arts vivants : Académie Fratellini, Festival International d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence, Opéra Comique, et plus récemment dans différentes productions cinématographiques françaises. Basé à Montpellier, son studio est un lieu de recherche et d'expérimentations pour le développement de nouvelles filières colorantes (végétaux invasifs ou productions locales), de procédés en éco-design innovants et de collaborations artistiques reliées au vivant.

Ludivine Hubin, responsable du stock tissus et animatrice zéro-déchets (free-lance), herboriste et apicultrice (il y a des ruches à la Monnaie depuis mars 2021). Sa mission principale à la Monnaie consiste en l’approvisionnement des matières premières et du matériel ainsi que son bon fonctionnement. Elle est également chargée de trouver des alternatives et des solutions plus écologiques ou moins nocives dans les différents ateliers costumes. 

Philippe Agid, Ancien administrateur civil, a été directeur adjoint de l’Opéra de Paris lors de la direction de Hugues Gall.

Valentina Bressan, scénographe, est déléguée aux enjeux développement durable et directrice technique adjointe à l’Opéra national de Paris

Celia Grau coordonne le forum durabilité à Opera Europa, un réseau européen d’opéras.

Thibault Sinay, scénographe, est également le président de L'UDS (Union des Scénographes).

Sarah Koné est la directrice de la Maîtrise populaire de l’Opéra Comique.

Aurore Aubouin est responsable de production artistique à La Monnaie (Bruxelles) et est consultante en management culturel.

Simon Hatab occupe le poste de dramaturge-coordinateur à l’Opéra national de Paris. Il fait partie de la compagnie La Phenomena, associée au Théâtre de la Cité internationale et au Phénix – Scène nationale de Valenciennes. Il contribue à la revue Europe (L’Opéra aujourd’hui), au Dictionnaire Roland Barthes (Honoré Champion) et au magazine Fumigène – Littérature de rue.

Agathe Chamboredon est la directrice financière du théâtre royal de La Monnaie (Bruxelles).

Georges Banu est un universitaire et essayiste. Il a consacré de nombreux travaux aux figures emblématiques de la mise en scène moderne : Peter Brook, Antoine Vitez, Jerzy Grotowski, Ariane Mnouchkine, Giorgio Strehler. Président d’honneur de l’Association internationale des critiques de théâtre et responsable de la série « Le Temps du théâtre » aux éditions Actes Sud, il est membre du comité de rédaction de Alternatives Théâtrales.

Philippe Manoury, compositeur français né en 1952, s'est consacré à cinq reprises à la création lyrique, en développant l'intégration de la recherche électronique à la dramaturgie. En 2017, il a créé Kein Licht à l’Opéra Comique.

Sofiane Boussahel est dramaturge dans les domaines lyrique et symphonique, ainsi que traducteur littéraire de l'allemand et du néerlandais.

Alain Perroux est directeur général de l’Opéra national du Rhin depuis janvier 2020, après avoir été dramaturge et conseiller artistique au Festival d'Aix-en-Provence.

Béatrice Picon-Vallin est directrice de recherches émérite CNRS (Thalim). Spécialiste de l’histoire de la mise en scène, elle a enseigné l’histoire du théâtre au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique.

Chantal Latour Passionnée de musique et particulièrement de la voix, elle est aussi une activiste et travaille depuis 2011 en étroite collaboration avec Jean Pierre Seyvos pour développer les capacités de chaque participant, tant sur le plan artistique que sur le plan politique. Elle est notamment à l’origine, en 2015, du projet « La Grande Clameur », une série de performances citoyennes sonores en marge de la COP21 de Paris.

 

Actualités associées

Liens utiles

 

À lire

  • « Opéra et écologie(s) » (septembre 2021), Alternatives théâtrales, n°144-45
  • Sophie LANOOTE et Nathalie MOINE, Le Spectacle et le Vivant, 20 propositions pour contribuer à la transition écologique et sociale, livre blanc. Le livre est disponible sur le site https://galateaconseil.com/ (formulaire à remplir pour télécharger le livre blanc). Vous pouvez aussi le consulter ici
  • Le rapport intermédiaire de The Shift Project, « Décarbonons la culture ! », à consulter ici
  • Saskia de Ville, « La construction écologique des décors », La Lettre du Musicien, 26 novembre 2020, à lire ici

 

Evénements à venir

  • La rencontre « (Re)composer avec le vivant, la musique face au défi écologique et social », le 7 juillet à Aix-en-Provence. Plus d'infos
     

Actualités associées

Vos réactions


Pour réagir connectez-vous ou créez un compte dès maintenant !

Votre compte vous permettra d'accéder gratuitement à des actualités enrichies, intéragir et commenter. Il vous permet également de consulter votre historique d'achat, d’imprimer vos billets, de modifier vos coordonnées et vos préférences.

 


0 commentaire

Activités associées

« D'amour, l'ardente flamme »

du 9 au 11 Décembre 2021

« Dans tous les opéras français depuis Lulli, il est question d'amour ; pas un seul d'entre eux ne nous en donne la sensation. » disait Reynaldo Hahn. Peut-être parce que politique, morale, censure, esthétique, représentation de la famille, du couple, de la sexualité, idéologie du mariage et de l'union libre, obsession des conflits de rivalité et de jalousie s’imposent à l’opéra dès qu’il est question d’élan amoureux…

Les femmes de l'Opéra Comique, Opus 3

du 22 au 23 Septembre 2021

Trois siècles de vie théâtrale ; un répertoire de plus de 3000 titres ; des ouvrages qui rayonnent dans le monde entier... Et si on reprenait l’histoire de l’Opéra Comique du point de vue des femmes ? Nos colloques de 2019 et 2020 nous ont permis d’appréhender la diversité des profils, des expériences et des problématiques soulevées.

La nature n'est plus un décor

du 2 au 3 Juin 2021

Si les représentations de la nature ont toujours relevé du défi artistique pour la musique et la scène, il faut interroger aujourd’hui la matérialité du spectacle (matériaux et usages de la nature, empreinte carbone, conservation, recyclage...), l’évolution de son économie (financement, production, relations interhumaines…) et les façons dont l’urgence environnementale amène à repenser l’opéra dans la cité (formation des artistes et professionnels du spectacle, médiations, relations avec les publics...).

Tout le calendrier