Grandeur et vicissitudes de la direction d'Opéra

Colloques

#Colloques

Salle Bizet

du 21
au 22 Novembre 2019

Dates

21 Novembre 2019 10h00

22 Novembre 2019 10h00

Toutes les dates

Renseignements

01 70 23 01 31 (prix d'un appel local)

Prix

Entrée libre sur inscription

Réserver

Depuis 2008, les colloques de l’Opéra Comique étudient l’art lyrique sous les angles les plus divers, ralliant de nombreux partenaires de recherche pour des sessions de travail et d’échanges aux dimensions volontiers transdisciplinaires et internationales. Depuis 2018, deux axes de recherche sont ouverts : l’un sur la troupe et les personnels du théâtre, l’autre sur l’économie lyrique.
En outre se déroule, chaque année en juin, un colloque en l’honneur du compositeur à l’affiche : après Saint-Saëns en 2017 et Gounod en 2018, voici Offenbach !

Présentation

ll n’y a jamais eu un profil spécifique pour diriger un opéra. Prendre la tête d’une institution, ce n’est pas forcément une vocation, mais plutôt le sentiment d’une nécessité pour faire évoluer les spectacles, ou une opportunité dans une carrière plurielle. L’entrepreneur, l’interprète, le musicien, le metteur en scène sont ainsi amenés à composer avec le public, les artistes, et surtout avec l’économie de cet art coûteux… et politique.
En cette saison 2019 de l’Opéra Comique, où figurent Favart, Adam, Offenbach, Carré mais aussi Lully, Durazzo, etc., penchons-nous sur ces destins singuliers qui ont façonné l’histoire de l’opéra en Europe.

Jeudi 21 et vendredi 22 novembre, 10 h - 17 h

Programme

JEUDI 21 NOVEMBRE

  • 10h-13h00 : L’Opéra Comique au XVIIIe siècle

Ouverture par Jean-Claude Yon : Au cœur du monde lyrique, les directeurs d’opéra

Bertrand Porot (Université de Reims) : La co-direction de l'Opéra-Comique par Jean Monnet et Charles Favart dans les années 1740

Raphaëlle Legrand (Sorbonne Université et IReMus) : Jean Monnet à Lyon (1745-1747) : histoire d'une déconfiture financière

Emanuele De Luca (Université Côte d'Azur - CTEL) : La direction de la Comédie-Italienne de Paris entre XVIIe et XVIIIe siècle.

  • 14h30-17h30 : Une fonction semée d’embûches

Joann Elart (Université de Rouen) : Diriger jusqu’à la mort : le cas de l'infortuné Louis Michu à Rouen

Patrick Taïeb (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : Les directeurs de l'Opéra de Montpellier pendant le Second Empire

Sabine Teulon-Lardic (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : À la conquête de nouveaux publics d'opéra au boulevard du Temple : Adolphe Adam à l'Opéra National (1847-1848)

Jean-Christophe Branger (Université de Lyon 2) : La résurrection éphémère du Théâtre-Lyrique à l’Eden-Théâtre sous la direction d’Henry Verdhurt : une « débâcle théâtrale » ?

 

VENDREDI 22 NOVEMBRE

  • 10h-13h00 : Diriger l’Opéra Comique au XIXe siècle

Maxime Margollé (ESPE de Lille) : Un pour tous, tous pour un : l'Opéra-Comique en société aux XVIIIe et XIXe siècles

Roxane Martin (Université de Lorraine) : Pixerécourt, directeur de l’Opéra Comique (1824-1827)

Frédéric Guérin (Université de Rouen) : L'Opéra-Comique en 1862 sous la direction d'Émile Perrin

Lesley Wright (University of Hawai‘i at Mānoa) : Carvalho et l'utilisation de la presse à des fins publicitaires (1876-1887)

  • 14h30-17h00 : Réinventer la direction d’opéra

Michela Niccolai (Sorbonne Université) : Albert Carré, directeur de théâtre entre XIXe et XXe siècles

Claire Paolacci (Sorbonne Université) : Albert Carré : un directeur parangon ou épigone de Jacques Rouché ?

Rencontre et discussion avec Olivier Mantei, directeur de l’Opéra Comique

Vos réactions


Pour réagir connectez-vous ou créez un compte dès maintenant !

Votre compte vous permettra d'accéder gratuitement à des actualités enrichies, intéragir et commenter. Il vous permet également de consulter votre historique d'achat, d’imprimer vos billets, de modifier vos coordonnées et vos préférences.

 


0 commentaire