Nicole Wild : une musicologue indissociable de l'Opéra Comique

17 Juin 2021

Regard sur l'Opéra Comique

En cette journée qui commémore l’anniversaire de la naissance de Nicole Wild, l’Opéra Comique souhaite saluer sa mémoire en vous proposant de réécouter cette conférence tenue dans le cadre du colloque « Les Femmes de l’Opéra Comique ». 

Nicole Wild (1929-2017) est une figure indissociable de l’Opéra Comique. Cette musicologue, spécialiste du XIXe siècle et de l’iconographie musicale, est à l’origine d’un vaste chantier de catalogage de sources sur les théâtres parisiens. Depuis la Bibliothèque-musée de l’Opéra, dont elle est nommée conservatrice en chef en 1993, elle coordonne de nombreux travaux, inventaires, recherches et expositions sur l’Opéra Comique. Disparue en 2017, Nicole Wild avait notamment reconstitué l’intégralité du répertoire musical de l’institution. Philippe Blay et Raphaëlle Legrand rendent ici hommage à la carrière de cette femme qui maîtrisait les 300 ans d’histoire de l’Opéra Comique et avait consacré sa vie à la diffuser.

Professeure de musicologie (Sorbonne Université), Raphaëlle Legrand travaille sur l’opéra et l’opéra-comique en France au XVIIIe siècle, l’œuvre musicale et théorique de Rameau, la place des femmes dans l’opéra. Membre de l’UMR 8223 (IReMus), co-directrice du Groupe de Recherche Interdisciplinaire sur la Musique et les Arts du Spectacle (GRIMAS), co-fondatrice du Cercle de Recherche Interdisciplinaire sur les Musiciennes (CReIM), elle a publié Regards sur l’opéra-comique (CNRS Editions, 2002, avec N. Wild), Rameau et le pouvoir de l’harmonie (Cité de la Musique, 2007) et co-dirigé Sillages musicologiques (CNSMDP, 1997, avec Ph. Blay), Entre théâtre et musique (Cahiers d’histoire culturelle, 1999, avec L. Quetin) et Musiciennes en duo (PUR, 2015, avec C. Giron-Panel, S. Granger et B. Porot).

Philippe Blay est conservateur en chef au département des Métadonnées de la Bibliothèque nationale de France (BnF), agrégé et docteur en musicologie, diplômé du Conservatoire national supérieur de musique de Paris (histoire de la musique, musicologie, esthétique), membre associé de l’Institut de recherche en musicologie (CNRS, Sorbonne Université, BnF, ministère de la Culture). Ses publications portent sur le théâtre lyrique en France sous la Troisième République et l’œuvre de Reynaldo Hahn : (dir.) Reynaldo Hahn, un éclectique en musique, Actes Sud, Palazzetto Bru Zane, 2015 ; (avec Jean-Christophe Branger et Luc Fraisse), Marcel Proust et Reynaldo Hahn : une création à quatre mains, Classiques Garnier, 2018 ; Reynaldo Hahn, Fayard (à paraître).


 

 

Réagir à cet article


Pour réagir connectez-vous ou créez un compte dès maintenant !

Votre compte vous permettra d'accéder gratuitement à des actualités enrichies, intéragir et commenter. Il vous permet également de consulter votre historique d'achat, d’imprimer vos billets, de modifier vos coordonnées et vos préférences.

 


0 commentaire