L'Opéra Comique comme vous ne l'avez jamais vu

10 Juillet 2015

Etiquetage des fauteuils de l'orchestre

Peut-être étiez-vous à nos côtés samedi 27 juin pour le dernier concert de la saison. Vous avez alors probablement constaté combien les équipes de l'Opéra Comique étaient affairées pour que cette soirée soit un moment inoubliable. Vous avez certainement appris qu'Olivier Mantei prenait la direction du théâtre à la suite de Jérôme Deschamps, dès le 28 juin 2015. Et que suivrait une période de fermeture de 18 mois pour travaux, ponctuée d'événements et de programmes hors normes.

Reste néanmoins à vous raconter quel déménagement hors pair il a fallu organiser pour que ces travaux puissent débuter en temps et en heure le 1er juillet : trois jours pour mettre en cartons et en caisses tout ce qui restait dans le théâtre, qui devait être livré « à vide » aux ouvriers le 1er juillet au matin. Trois jours pour démonter l'installation du concert, tout le matériel technique, empaqueter ce qui restait dans les bureaux. Du plateau aux cintres, des dessous de la salle Favart aux ateliers costumes, de la billetterie aux salles de répétition et au petit théâtre, rien ne pouvait rester remisé. Ni projecteur, ni accessoire, ni costume, ni chaise, ni bureau, ni livre, pas même la servante qui est traditionnellement la dernière à rester sur scène lorsque tout le monde a quitté la salle.

Trois jours intenses qui ont débouché sur une passation en bonne et due forme. Les premiers coups de marteau, si ce ne sont les premiers coups de pioche, ont été donnés mercredi 1er juillet. La palissade qui longe la façade s'est prolongée pour rejoindre la rue Marivaux. Les sols, Les escaliers et les marbres des circulations du théâtre ont été recouverts en un clin d'œil de protections de bois. On se prépare au grand chambardement.

2015.07.13-actu-bandeautravaux2.png

Déjà les fauteuils d’orchestre, soigneusement étiquetés, commencent à être démontés, les tentures des loges et les lustres déposés, les dorures décrochées. En quinze jours, le théâtre a pris un tout autre visage. Salle Favart, les murs vont être mis à nu afin de faire passer des gaines d'aération. Au central costume, on s'apprête à percer une trémie afin de relier deux étages. Autant d'images marquantes pour qui a l'habitude de fréquenter l'Opéra Comique.

Les bureaux ont déménagé au 21 rue du Sentier, Paris II, où nous espérons vous accueillir dès la rentrée pour des rendez-vous surprises. En attendant, nous vous proposons de suivre en images les évolutions du chantier et découvrir ainsi votre Opéra Comique tel que vous ne l'avez jamais vu !