Rentrée en musique bien maîtrisée

En ce jour de rentrée des classes, les premières sonneries d'écoles se font à nouveau entendre dans l'école B de la rue de Tanger. La nouveauté de cette rentrée, c'est l'ouverture de deux classes en horaires aménagés pour une vingtaine d'élèves de CM1 et CM2, des "pré-maîtrisiens", qui pourront peut-être un jour intégrer la Maîtrise Populaire de l'Opéra Comique.

Publié le 5 septembre 2019
fr

La Maîtrise Populaire de l'Opéra Comique à l'école du 41b Tanger dans le 19e arrondissement 

Lundi 2 septembre, Paris.

En ce jour de rentrée des classes, les premières sonneries d'écoles se font à nouveau entendre. Début des cours, récréations, cantine, ces sirènes seront amenées, comme chaque année, à retentir plusieurs fois par jour. Pour les écoles A et B du 41 rue de Tanger située dans le 19e arrondissement de Paris, et comme dans beaucoup d'autres, à 15h30, c'est l'heure de la récréation. La sonnerie s'enclenche. Le soleil des vacances est toujours là, mais le silence d'été des deux grandes cours vides laisse désormais place aux rires et aux cris joyeux des élèves, aux premières parties de "chat perché" et aux ballons de football en mousse jaune, dont certains n'ont pour destin que de finir perchés, eux aussi.  Parmi ces élèves, on retrouve les pré-maîtrisiens de la Maîtrise Populaire de l'Opéra Comique.

C'est la nouveauté de cette rentrée pour l'école B, qui accueille désormais 20 élèves de CM1 et CM2 peut-être un jour destinés à intégrer le 1er cycle de la Maîtrise. Ils bénéficieront désormais d'horaires aménagés pour suivre leur cursus dont les enseignements seront dispensés au sein de l’école de la rue de Tanger durant toute l'année. Une avancée dont se réjouit la directrice de la Maîtrise, Sarah Koné : « C'est la suite de l'aventure avec les pré-maîtrisiens qui vont enfin rejoindre les installations des « grands »  (les maîtrisiens, donc) en horaires aménagés. [...] Et ce n'est pas rien pour nous de s'installer dans le 19e arrondissement ». Un choix qui est loin d'être anodin, la mixité sociale et l'accès à la culture étant des fondamentaux du projet pédagogique porté par la Maîtrise Populaire de l'Opéra Comique. Un projet soutenu conjointement par la Mairie de Paris et le Rectorat, ravis de voir les troupes de Sarah Koné débarquer dans un arrondissement populaire et riche : « Cela fait partie de notre volonté partagée d'enrichir et d'élargir le répertoire et le cercle des élèves de la Maîtrise à des quartiers et des populations qui n'auraient pas spontanément l'idée ou l'envie d'y accéder. », nous confie François Dagnaud, Maire du 19e arrondissement, présent pour la rentrée des pré-maîtrisiens.

Peu après la fin de la récréation, vers 16h, les élèves de l'école B rejoignent de nouveau la cour de l'école, celle du fond, en rang deux par deux et commencent à s'asseoir. Un regroupement plutôt inhabituel à cette heure-ci, surtout le jour de la rentrée scolaire. C’est en effet dans le cadre de la « rentrée en musique" mise en place par le Ministère de l'éducation nationale (les élèves des écoles en France sont accueillis en musique dans leurs établissements), que des élèves de 4ème et 5ème de la Maîtrise Populaire de l’Opéra Comique (les grands, donc) viennent inaugurer ce nouveau cursus et proposent un mini concert aux primaires du 41bis en cette fin d'après-midi. Christophe Girard - Adjoint à la Maire de Paris pour la culture, François Dagnaud - Maire du 19e arrondissement, Jean-Michel Coignard - Directeur de l'académie de Paris et Directeur des services départementaux de l'Éducation nationale, plusieurs membres du Rectorat ainsi que des parents d’élèves sont également présents pour l'occasion.

Christophe Girard et François Dagnaud à l'école du 41b rue de Tanger

La cour de l'école

Et alors que tout ce petit monde s'installe en arc de cercle, des voix commencent à se faire entendre au loin. Vêtus de t-shirts rouges et de pantalons noirs, les élèves de la Maîtrise arrivent dans la cour et le concert commence. Cinq airs sont chantés : trois airs des Petites Voix de Françis Poulenc, La lune est morte de Jacques Mareuil et If love's a sweet passion, extrait de The Fairy Queen de Henry Purcell. Dans le public, les enfants semblent enchantés et chacun des morceaux est accueilli par de francs applaudissements. Un avis partagé par Christophe Girard : « Ce que l'on a vu là a certainement bouleversé et séduit les enfants de cette école qui est incontestablement l'école du XXIe siècle. Celle de toutes les origines, celle d'un Paris mélangé et celle d'un Paris audacieux ». 

Une belle façon de souhaiter la bienvenue aux pré-maîtrisiens et de finir cette journée de rentrée.

2019_Actualites_Video_Maitrisepopulaireconcert_extrait

Extrait du concert de rentrée de l'école rue de Tanger avec la Maîtrise Populaire de l'Opéra Comique, par Opéra Comique

 

Interviews

François Dagnaud - Maire du 19e arrondissement de Paris - à voir ici 

Christophe Girard - Adjoint à la Maire de Paris pour la culture - à voir ici 

Sarah Koné - directrice de la Maîtrise Populaire de l'Opéra Comique - à voir ici

Interview de François Dagnaud
Interview de Christophe Girard
Interview de Sarah Koné

La Maîtrise Populaire de l'Opéra Comique

Créée en 2016, La Maîtrise Populaire est une troupe réunissant des jeunes de 8 à 25 ans formés selon une approche pluridisciplinaire aux arts de la scène, tout au long de leur scolarité, du CM1 à l’Université.

En savoir plus