Damien Bigourdan

Damien Bigourdan ©Meng Phu
Damien Bigourdan ©Meng Phu

TÉNOR - GUILLOT DE MORFONTAINE

Damien Bigourdan se forme au cours Florent puis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. O. Py l’engage dans Le Soulier de Satin, puis P.-A. Weitz l’aide à se réorienter vers le chant, qu’il travaille auprès de Fl. Guignolet, Chr. Patard et H. Runey. Il débute dans Le Lac d’argent. Depuis, il chante Canio (Pagliacci), Turiddu (Cavalleria Rusticana), Luigi (Il tabarro), Rinuccio (Gianni Schicchi), Faust de Gounod, Paul (Les Enfants terribles), Orphée (My way to hell), le ténor solo des Noces, Gardefeu (La Vie parisienne), Candide (Flaubert et Voltaire), Thésée (Le Monstre du Labyrinthe), Rodomont (Les Chevaliers de la table ronde), Alfredo (Traviata, B. Lazar), Rodomont (Les Chevaliers de la Table ronde), Aleksandr (Le Premier Meurtre). Depuis 2010, Damien Bigourdan est membre de l’ensemble Le Balcon (De la terreur des hommes, Ariadne auf Naxos, Pierrot lunaire). Au théâtre, il travaille avec S. Lanno, Chr. Gangneron, J. Descombes, O. Coyette, Y. Beaunesne, Fr. Il a enseigne l’art dramatique au Cours Florent de 2007 à 2015. Il signe les mises en scènes de Léonce et Léna (Avignon 1998), Elle de J. Genet, Don César de Bazan de Massenet, Le Balcon de P. Eötvös. En 2013, il est lauréat du 1er prix des Stockhausen Kurses de Kürten en Michael, rôle qu’il a chanté en novembre dernier à l’Opéra Comique (Donnerstag).