Platée

Platée

Platée

Jean-Philippe Rameau

COMÉDIE LYRIQUE en un prologue et trois actes.
Livret d’Adrien-Joseph Le Valois d’Orville, d’après la comédie de Jacques Autreau. Créé le 31 mars 1745 à la Grande Ecurie de Versailles.

Déconseillé aux moins de 12 ans

Introduction à l’œuvre par Agnès Terrier 40 minutes avant chaque représentation

Mécène de la production :
allianz-logo-nb-beige.png

Direction musicale, Paul Agnew *
Mise en scène et lumières, Robert Carsen

Marcel Beekman, Simone Kermes, Virginie Thomas, Cyril Auvity, Emmanuelle de Negri, Edwin Crossley-Mercer, João Fernandes, Marc Mauillon, Emilie Renard

Chœur et orchestre, Les Arts Florissants

Photos: 

Vidéos: 

Audios: 

Présentation

Jean-Philippe Rameau marque un jalon crucial dans la musique française : ce contemporain de Handel révolutionna le langage de l’orchestre et conçut parmi les plus grands chefs-d’œuvre lyriques de son siècle.

Il avait débuté à l’Opéra Comique. Au sommet de sa gloire et à l’occasion des noces du Dauphin, Rameau retrouva l’esprit burlesque dans son unique comédie, Platée, une satire mordante du genre lyrique où dieux et bêtes rivalisent de méchanceté sur une partition aussi somptueuse que surprenante.

La reine des marais, Platée la nymphomane, est victime d’une cruelle machination fomentée par Jupiter qui veut châtier la jalousie de son épouse Junon, avec l’aide de l’Olympe et des éléments déchaînés.

L’étrange créature, chantée par un homme et entourée de grenouilles, fait voler les conventions en éclat : déclamation, danse et chant sont mis sens dessus-dessous. Conduite par William Christie et Robert Carsen, la Folie en personne vient donner au genre bouffon ses lettres de noblesse.

Durée : 3h avec un entracte

Platée sera diffusé :
Sur Mezzo & Mezzo Live HD en direct le 27 mars à 20h
Sur France Musique le 12 avril 2014 à 19h08
Sur Culturebox du 3 avril au 10 octobre 2014


Un dossier pédagogique disponible en consultation ou en téléchargement, permet aux professeurs et aux parents de préparer leur venue à l'Opéra Comique.

Pour le découvrir, cliquez ici >


Mécène de la production :

allianzlogo-platee.png

En partenariat avec :

    francemusique-logo13-14.gif   franceinter-logo13-14.jpg    france2-logo13-14.jpg

 

Dans le cadre de l'année Rameau

logo_rameau_2014-web.png


 

Distribution

Direction musicale, Paul Agnew *
Mise en scène et lumières, Robert Carsen
Chorégraphie, Nicolas Paul
Décors et costumes, Gideon Davey
Lumières, Robert Carsen et Peter van Praet
Dramaturgie, Ian Burton
Assistant mise en scène, Jena-Michel Criqui
Assistant lumières, Nathalie Perrier

Platée, Marcel Beekman
La Folie, Simone Kermes
Thalie, Virginie Thomas
Mercure, Thespis, Cyril Auvity
Clarine, Amour, Emmanuelle de Negri
Jupiter, Edwin Crossley-Mercer
Momus, João Fernandes
Cithéron / Momus du Prologue, Marc Mauillon
Junon, Emilie Renard

Danseurs, Camille Brulais, Anaëlle Echalier, Fanny Gombert, Anna Konopska, Suzanne Meyer, Haruka Miyamoto, Gaël Alamagrot, Alexandre Bado, Jean Gérald Dupau, Julien Gaillac

Figurants, Erwan Besnard, Jean-François Martin, Benoit Michaud, Basile Peclars, Jean-Philippe Poujoulat, Mathieu Revault, Anthony Roullier, Georges Vauraz

Chœur et orchestre, Les Arts Florissants

Coproduction, Opéra Comique, Theater an der Wien
Partenaire associé, Les Arts Florissants, avec le soutien exceptionnel de The Selz Fondation

Edition, Société Rameau Paris, représentée par Alkor-Edition Kassel, République Fédérale d’Allemagne

* William Christie étant convalescent, il a confié à Paul Agnew la direction des représentations de Platée, mis en scène par Robert Carsen du 20 au 30 mars 2014 à l’Opéra Comique. Directeur musical adjoint et chef associé des Arts Florissants, Paul Agnew a assuré les dates de la création de Platée au Theater an der Wien en février dernier.


Mécène de production :

allianzlogo-platee.png

En partenariat avec :

francemusique-logo13-14.gif   franceinter-logo13-14.jpg   france2-logo13-14.jpg

 

Dans le cadre de l'année Rameau

logo_rameau_2014-web.png


 

Argument

Prologue

Après une nuit de fête, l’acteur Thespis est tiré de la torpeur de l’ivresse par ses amis qui le supplient de reprendre sa louange à Bacchus. Momus (l’incarnation de la satire) et Thalie (muse de la comédie) se joignent à la fête. Ils demandent à Thespis de les aider à créer une nouvelle forme de théâtre qui tournerait en dérision les défauts des dieux comme ceux des humains. Momus leur suggère de fonder leur satire sur le stratagème bien connu qu’employa Jupiter pour tâcher de guérir Junon de sa jalousie. Amour les interrompt, déclarant qu’ils ne peuvent monter cette pièce sans lui. Menés par Thespis, tous invoquent l’aide de Bacchus pour créer leur nouveau spectacle.

Acte I

Mercure explique à Cithéron que Jupiter lui a demandé de trouver une solution à la jalousie de Junon. Cithéron a un plan parfait : Jupiter doit prétendre être amoureux de Platée, une nymphe ridicule et repoussante qui ne peut croiser un homme sans le croire follement amoureux d’elle. Junon doit devenir jalouse de cette supposée maîtresse de Jupiter et les surprendre ensemble. Lorsqu’elle découvrira à quel point Platée est absurde, elle comprendra que sa jalousie est déraisonnable et le couple des dieux se réconciliera. Un tel plan permettra ensuite à Jupiter d’avoir d’autres aventures extraconjugales en toute liberté... Platée apparaît avec sa suivante Clarine. En dépit des démentis constants de Cithéron, Platée est convaincue qu’il est amoureux d’elle. Mais lorsque Cithéron et Mercure informent la nymphe que Jupiter est tombé sous son charme, elle révise ses intentions et ses ambitions. Elle se prépare alors à rencontrer le Roi des Dieux…

Acte II

Mercure a convaincu Junon d’aller chercher son époux infidèle à Athènes, ce qui leur permet, à Cithéron et à lui, de développer leur plan en paix. Platée vient attendre Jupiter. Le grand Dieu lui apparaît successivement sous la forme d’un nuage, d’un âne puis d’un hibou, avant de se révéler sous sa forme habituelle, accompagné d’éclairs. Les amis de Jupiter font mine d’admirer la beauté de Platée tout en se moquant d’elle. La Folie fait une apparition surprise. Elle chante le pouvoir de l’Amour et de la Musique tout en narrant les contes d’Apollon et Daphné, puis de Zéphyr et Flore. La joie de Platée ne fait que croître à l’approche de ses noces.

Acte III

N’ayant pu trouver Jupiter à Athènes, Junon revient furieuse mais Mercure lui conseille de se cacher. Platée et Jupiter arrivent en effet en compagnie des amis de Jupiter qui s’apprêtent à célébrer leur union imminente. Comme Platée demande pourquoi Amour et Hymen ne sont pas venus bénir son mariage, Mommuss, l’un des suivants de Jupiter, se transforme en version improvisée d’Amour. La Folie rejoint également la fête. Au moment où Jupiter et Platée s’apprêtent à se retirer dans l’intimité, Junon fait irruption. À la vue de Platée, elle éclate de rire, se rendant compte qu’au final tout cela n’était qu’une plaisanterie. Son hilarité se propage à toute l’assistance. Réconciliés, Jupiter et Junon retournent à la demeure des dieux tandis que Platée, ridiculisée et humiliée, reste seule.

Robert Carsen

Platée à Vienne par F.Sanguinetti

Le réalisateur et photographe Felipe Sanguinetti a eu un accès exclusif au Theater an der Wien pour réaliser un court métrage sur la production de l'opéra Platée écrit par Jean-Philippe Rameau et réalisé par Robert Carsen.
Dans une atmosphère dynamique, découvrez les moments clé de la création de cette œuvre :

platee_a_vienne_-_film_sanguinetti.png

Documents: