Louise Moaty

Louise Moaty

MISE EN SCÈNE ET SCÉNOGRAPHIE D'ALCIONE

Passionnée par le lien entre théâtre, musique et arts plastiques, Louise Moaty a créé en août 2014 This is not a dream avec le pianiste russe Alexei Lubimov : un dialogue entre la musique de Satie et Cage jouée sur trois pianos (dont un préparé et un toy) et les images qu’elle fabrique et projette en direct avec une lanterne magique recréée pour l’occasion. En 2013-2014, elle a mis en scène L’Empereur d’Atlantis, opéra de Viktor Ullmann et Petr Kien avec l’Arcal et l’ensemble Ars Nova, dir. P. Nahon. En 2012-2013, Venus and Adonis de John Blow avec les Musiciens du Paradis. En 2011, Mille et Une Nuits qu’elle a adapté, mis en scène et joué aux côtés de l’ensemble la Rêveuse ; et en 2010, La Lanterne magique de M. Couperin avec le claveciniste Bertrand Cuiller, en tournée aujourd’hui avec Violaine Cochard. Son Rinaldo de Haendel, créé en 2009 avec Collegium 1704 (dir. V. Luks) s’est joué jusqu’en juin 2014.  Elle a créé également la mise en espace des shows Ela et Soyo de la chanteuse franco-brésilienne Dom la Nena (2013, 2015), et à l’automne 2015 Paris New-York Odessa pour le Festival d’Île-de-France. Ce spectacle, conçu avec des musiciens issus des Yeux Noirs, aborde le thème de la migration à travers le parcours des juifs d’Odessa à New-York au début du XXe siècle, en musique, images et textes issus des Récits d’Ellis Island de G. Perec et R. Bober.

Actrice, Louise Moaty a également soutenu un master d’études théâtrales à l’université Paris III. Elle a joué pour Eugène Green, Clément Postec, Nicolas Vial, Perrine Mornay, Alexandra Rübner, Jordi Savall et Benjamin Lazar, auprès de qui elle a souvent collaboré à la mise en scène : Pyrame et Thisbé de Théophile de Viau au Théâtre de l’Athénée dans lequel elle incarne Thisbé, L’Autre Monde ou les Etats et empires de la Lune avec la Rêveuse, le Bourgeois Gentilhomme de Molière et Lully où elle joue Lucile… Leur fraternité théâtrale l’a conduite à interpréter Leah dans sa mise en scène du Dibbouk d’An-Ski, en tournée en France en 2015-16 (production MCA Amiens). Elle a créé en 2015 sa propre compagnie : Les Mirages, afin de mener ses propres aventures, de porter de façon libre et autonome ses propositions et leur inscription dans l’espace public. En s’appuyant sur des textes contemporains ou du répertoire, et défendant notamment les textes poétiques comme lieux d’émancipation de la pensée, il s’agit toujours, dans une grande liberté de formes et de médiums utilisés, de créer de nouveaux rapports aux spectateurs en proposant le partage d’expériences singulières propres à ouvrir de nouveaux horizons.