Hanna Bayodi-Hirt

Hanna Bayodi-Hirt

SOPRANO

BERGERE, 2de MATELOTE, PRÊTRESSE

La soprano franco-marocaine débute très jeune sa carrière dans La Pastorale de Noël de Marc-Antoine Charpentier dirigée Christophe Rousset au Théâtre des Champs-Élysées à Paris. Depuis lors elle a collaboré avec de nombreux chefs d’ensembles spécialisés dans le répertoire baroque lyrique et  sacré, tels que William Christie, Emmanuelle Haïm, Patrick Cohen-Akénine, Hervé Niquet, et s’est produite dans les salles et festivals les plus prestigieux: le Concertgebouw d’Amsterdam, le Nederlandse Opera, la Salle Pleyel, la Cité de la Musique et le Théâtre du Châtelet à Paris, le Festival de la Chaise-Dieu, le Festival d’Ambronay, le Vlaamse Opera d’Anvers et Gand, le Festival de Musique ancienne d’Utrecht, la Brooklyn Academy of Music de New York.

Elle débute dans le rôle d’Iöle dans Hercules de Handel au Barbican Centre de Londres sous la direction de William Christie. Sur scène, elle s’est produite sur de prestigieuses scènes telles que le Teatro Real de Madrid dans la Trilogie de Monteverdi (Amore dans l’Incoronazione di Poppea et Melanto dans Il Ritorno d’Ulisse) dirigée par William Christie, éditée en DVD, l’Opéra de Lille dans Fairy Queen de Purcell, les rôles de Barberina  des Nozze di Figaro avec Emmanuelle Haïm, et Giannetta dans L’Elisir d’Amore de Donizetti dirigé par Antonello Allemandi et mis en scène par Richard Brunel, au Nederlandse Opera d’Amsterdam lors de la reprise de Didon et Énée dans la mise en scène de Deborah Warner sous la direction de William Christie.

 Elle est invitée en 2011 au Kunsten Festival des Arts par l’orchestre baroque belge  B’Rock dans The Indian Queen de Purcell mise en scène par Jan DeCorte et dirigée par Frank Agsteribbe. La même année, elle est à nouveau invitée par William Christie à chanter Amour dans Anacréon et La Statue dans Pygmalion de Rameau à la Salle Pleyel in Paris, au Palau de la Musica de Valence, au Palace of Arts à Budapest et  au Lincoln Center à New York. En duo avec le pianofortiste Giorgio Tabacco, elle interprète les lieder de Mozart au Festival de Stresa et à l’Unione Musicale de Turin.

En 2013, Hanna a été invitée par Jordi Savall à chanter un programme dédié à des airs de Lully, Marais et Rameau en ouverture du Festival de Musica Antigua au Gran Liceu de Barcelone. Elle collabore depuis régulièrement avec le chef catalan, notamment dans les Magnificat de Bach et Vivaldi à Versailles et à Barcelone, le programme Guerre et Paix à Utrecht, Barcelone, Halle, Paris, Bruxelles, dans l’oratorio Die Israeliten in der Wüste  de Carl Philipp Emanuel Bach à Barcelone et à la Cité de la Musique , dans le rôle de Maddalena de La Resurrezione de Händel Musique dirigée . Parmi ses récents engagements, le rôle d’Amour dans Pygmalion de Rameau avec Trondheim Barokk sous la direction de Christophe Rousset et les rôles d’Amore et Minerva dans Il Ritorno d’Ulisse in Patria de Monteverdi mis en scène par William Kentridge avec le Ricercar Consort dirigé par Philippe Pierlot à Séoul et New York dans le cadre du White Lights Festival du Lincoln Center.

Hanna Bayodi-Hirt a grandi en Suisse. Elle a étudié les Lettres Classiques à Paris et s’est diplômée en 2002 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle a remporté le concours international d’oratorio à Clermont-Ferrand en 2003, et le premier prix au concours de chant baroque de Vicenza en 2013.