L'engagement de tout un théâtre

Labels diversité et égalité

Le 7 mars 2018, après une enquête de plusieurs mois et le passage devant deux commissions distinctes de l ’Association Française de normalisation (AFNOR), l’Opéra Comique a reçu aux côtés d’une dizaine d’autres institutions culturelles et du ministère de la Culture lui-même, la double labellisation « diversité » et « égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ». Une distinction qui salue l’engagement de tout un théâtre et la mise en place de chantiers au long cours aussi bien à l’égard des personnels (rémunération, embauche, formation), qu’à l’égard des publics.

Des labels qui engagent encore davantage puisque pour les conserver, l’Opéra Comique devra chaque année faire la preuve de ses avancées dans ces deux domaines.

In situ : professionnaliser l’accueil des publics en situation de handicap, accueillir les familles et les acteurs du champ social : • Formation annuelle de l’équipe d’accueil et de billetterie

  •  Autonomisation des audiodescriptions :

L’Opéra Comique a investit dans un studio d’enregistrement pour proposer au moins 3 spectacles par an en audiodescription.
Une partie du studio est prise en charge par la Fondation Gecina, l’autre par l’Opéra Comique.

  • Mise en place de visites à lecture labiale et programmation d’un concert « chanté-signé » à destination des publics sourds et malentendants.
     
  • Mise en place des Dimanches Relax :

Représentations qui proposent notamment un cadre accueillant aux personnes avec autisme, polyhandicap, handicap mental ou psychique, maladie d’Alzheimer.
Un projet développé avec l’association Fa Si-La différence.

  • Familles :

Renforcement de la programmation à destination des familles, avec notamment la poursuite de « Mon premier festival d’opéra », mais aussi la mise en place d’une politique tarifaire favorable.

  • Réinvestir les ateliers Berthier de l’Opéra Comique pour les projets d’action culturelle

Hors-les-murs : renforcer le dispositif à l’égard des publics du champ social et des scolaires

  • Choeurs Nomades :

Parce que le chant s’exporte facilement et qu’il est un formidable vecteur de lien social, l’Opéra Comique organise des leçons de chant itinérantes et des parcours découverte de l’opéra à destination d’associations relevant des protocoles culture-santé, des territoires périphériques et ruraux et du champ social.
En partenariat avec le Centre des Monuments Nationaux et la Fédération Nationale des Acteurs de la Solidarité.

  • Bohème, notre jeunesse en Île-de-France

L’Opéra Comique a conçu ce spectacle pour qu’il puisse se déplacer facilement et s’installer dans des lieux qui ne sont pas conçus pour accueillir de l’opéra. Cette version revisitée de La Bohème, créée en 2018 à l’Opéra Comique, permet ainsi, par son format et sa lecture actuelle, d’amener l’opéra auprès de tout nouveaux spectateurs. En 2019, associé à des théâtres de la Région Ile de France (Théâtre Montansier de Versailles, Théâtre Jean Vilar de Suresnes), l’Opéra Comique emmènera ainsi ce projet à forte dimension pédagogique dans plusieurs lycées des départements franciliens. Les lycéens assisteront à une représentation dans les théâtres partenaires proches de chez eux, et bénéficieront d’ateliers pédagogiques, animés par les artistes eux-mêmes au sein des établissements scolaires afin de faire de la découverte de l’opéra une expérience riche et inoubliable. Lycées partenaires: Toulouse-Lautrec de Vaucresson, Anatole France de Colombes, Louise

Michel de Nanterre, Notre Dame du Grandchamp de Versailles, Jules Verne de Sartrouville.
Avec le soutien de la région Île-de-France.

  • Plan Chorale national :

Dans la droite ligne de ses objectifs de transmission aux plus jeunes mais aussi d’essaimage, l’Opéra Comique s’investit cette année dans la mise en oeuvre du plan choral souhaité par les ministères de la Culture et de l'Éducation nationale. Sa Maîtrise Populaire, vivier d’innovation pédagogique de haute exigence artistique et activateur de mixité, s’appuie sur une méthode d’enseignement alternative, la méthode Dalcroze. Dès le mois d’août 2018, un programme de formation est proposé aux acteurs de la culture, enseignants de l’éducation nationale et du champ médical et social souhaitant inscrire leur structure dans cette démarche. À l’issue de cette formation, les porteurs de projet seront en capacité d’animer un groupe tout au long de l’année scolaire. En parallèle de ce parcours, ils poursuivent leur formation à la Maîtrise Populaire. En fin d’année scolaire 2018/2019, les chorales se réuniront salle Favart, autour de la Maîtrise, pour un concert unique dirigé par Sarah Koné.

 

Avec le soutien de Malakoff Médéric, mécène de l'accessibilité à l'Opéra Comique

Réagir à cet article


Pour réagir connectez-vous ou créez un compte dès maintenant !

Votre compte vous permettra d'accéder gratuitement à des actualités enrichies, intéragir et commenter. Il vous permet également de consulter votre historique d'achat, d’imprimer vos billets, de modifier vos coordonnées et vos préférences.

 


0 commentaire