Christian Helmer

Diplômé de Supelec, Christian Helmer entreprend l’étude du chant à l’Ecole Normale de Musique de Paris. EN 2004, au Concours international de Marmande, il remporte le Prix du Cnipal, où il se perfectionne pendant la saison 2004-2005.
Depuis, il a participé à de nombreuses productions : Guglielmo (Cosi fan tutte) au Festival de Feldkirch puis d’Antibes, Le Bret (Cyrano de Bergerac d’Alfano) aux côtés de Placido Domingo au Théâtre du Châtelet et au Teatro Real de Madrid, Lodovico (Otello) à l’Opéra National de Montpellier et à l’Opéra de Gelsenkirchen, les rôles de Schaunard à l’Opéra de Tours et de Limoges, ainsi que de Colline (La Bohème) au Festivel de Beiteddine (production des Chorégies d’Orange) et à la Salle Pleyel, Amantio di Nicolao (Gianni Schicchi) à l’Opéra de Paris, Don Giovanni au Festival de Lacoste, d’Antibes et de Chartres, Escamillo (Carmen) à l’Opéra de Rouen et à l’Opéra royal de Versailles, Friauche (Le Dernier jour d’un condamné) à l’Opéra d’Avignon ainsi que Masetto (Don Giovanni) au Théâtre des Champs-Elysées, sous la direction de Jean-Claude Malgoire.
A l’étranger, Christian Helmer se produit à Gelsenkirchen et Nuremberg dans les oeuvres suivantes : Le Comte Ory, La Bohème, Otello, L’Assedio di Calais de Donizetti, L’Incoronazione di Poppea) ainsi qu’à Dublin (Don Giovanni), Madrid, Amsterdam (Iphigénie en Aulide), Bari (le rôle de Pietro dans La Muette de Portici).
Plus récemment, il a interprété les rôles d’Orbozzano (Tancredi) et Cecil (Maria Stuarda) au Théâtre des Champs-Elysées ainsi que Girot (Le Pré aux Clers d’Hérold) à l’Opéra Comique. Il a également participé à l’Opéra contemporain Mimi de Frédéric Verrière au Théâtre des Bouffes du Nord. Il vient d’interptéter le rôle d’Escamillo (Carmen) à l’Opéra d’Avignon et le rôle du Marquis de Granville (Trompe la Mort création de Luca Francesconi) à l’Opéra National de Paris.
Parmi ses projets, le rôle de Zuniga (Carmen) au Festival d’Aix-en-Provence, Don Estoban (Der Zwerg) à l’Opéra de Lille et à l’Opéra de Rennes.