[CHRONIQUES D'HAMLET] Chroniques de Horatio et Marcellus

12 Septembre 2017

Projet mené par MxM/Cyril Teste, en partenariat avec l’EESI et l’Université de Poitiers.

Sous la direction artistique de Cyril Teste, les étudiants de l’École Européenne Supérieure de l’Image et de l’Université de Poitiers réalisent trois portraits filmiques sur la base du mythe d’Hamlet. Centrées sur la question du pouvoir, les oeuvres imaginent les rituels de la cour du Danemark - funérailles du roi mort, mariage et couronnement de son successeur, banquet… - et travaillent sur la façon de rendre visible le parasitage de ces rituels par la présence obsédante d’une figure qui ne cesse de revenir d’entre les morts : feu le roi Hamlet.

Qui sont Horatio et Marcellus

Si nous nous tenons à la description des personnages de Hamlet, Horatio et Marcellus sont deux sentinelles du château de Elsinore, où se déroule l’action dramatique. Bons amis d’Hamlet, proches de lui, ils sont les premiers à voir le spectre sur les remparts et à prévenir le héros de cet étrange évènement.

Si nous imaginons Cyril Teste dans le rôle d’Hamlet, alors la distribution des rôles d’Horatio et de Marcellus est toute trouvée. Il s’agit en l'occurrence de Killian et Joséphine, deux étudiants de l’université de Poitiers qui se préparent à devenir assistants de metteurs en scène.

Leur rencontre avec Cyril Teste ne s’est pas faite sur les remparts d’Elsinore mais grâce à l’entremise de leur professeure, Leila Adham, spécialiste des fantômes d’Hamlet et collaboratrice de Cyril Teste pour la production de l’Opéra Comique. A l’issue d’une journée de travail sur la performance filmique, le metteur en scène a missionné les étudiants avec deux objectifs :

  • Élaborer un outil dramaturgique capable de donner une lecture nouvelle du texte de William Shakespeare et de son adaptation par Michel Carré et Jules Barbier
  • À partir de cet outil, dévoiler le “hors-champ” de la dramaturgie, les actions parallèles, les parcours des personnages entres les tableaux, les sentiments qui n’auraient pas été couchés sur le papier par les auteurs.

Au moyen de frises, de plans, de graphiques, d’extraits de films, de textes, ils seront jusqu'à décembre les hérault de la création de l’oeuvre par Cyril Teste, tels Horatio et Marcellus obligeants et alertes. En temps réel, ils rendront compte du développement d’outils permettant d’ouvrir les perspectives sur l’oeuvres et des résultats de leurs recherche dramaturgique.

Vous pouvez suivre leurs chroniques de la création ici.

Réagir à cet article


Pour réagir connectez-vous ou créez un compte dès maintenant !

Votre compte vous permettra d'accéder gratuitement à des actualités enrichies, intéragir et commenter. Il vous permet également de consulter votre historique d'achat, d’imprimer vos billets, de modifier vos coordonnées et vos préférences.

 


0 commentaire