Favart Off

2015.09.09-nl-favartoff.png

Le 27 juin dernier, Olivier Mantei a été nommé directeur de l’Opéra Comique, prenant ainsi les rênes d’un projet global qui entend faire fructifier l’héritage artistique construit avec Jérôme Deschamps durant huit années. 

Ce mandat se situe à un moment où chacun - tutelles, professionnels du spectacle, observateurs avisés de la vie culturelle et même spectateurs - mesure que l’opéra doit se rajeunir, se démocratiser, proposer d’autres formes artistiques et d’autres codes pour répondre aux attentes et continuer de produire son effet. Il se situe aussi, et ce n’est pas le moindre des paradoxes, au tout début de la plus importante tranche de travaux que la Salle Favart a jamais connue et qui prendra fin en décembre 2016. 
Les chantiers sont donc à tous les étages du bâtiment. La fermeture de Favart est une chance à saisir pour reformuler le projet artistique et le modèle économique.

En effet, durant la période 2015-2016 et en plus des spectacles en tournée, une dizaine de rendez-vous - certains d’opéra, d’autres inédits - seront proposés aux fidèles et à tous ceux qui connaissent peu ou pas notre répertoire, avec à chaque fois, l’envie d’expérimenter.

L’Opéra Comique est fermé ? Tant mieux, son champ d’action s’en trouve élargi pour explorer de nouveaux espaces et de nouvelles voies.

Septembre 2015

Un garde-meuble lyrique pour ne pas se quitter

Dix fidèles spectateurs s’engagent à garder le mobilier emblématique de l’Opéra Comique pendant la fermeture. Fauteuil d’orchestre, brigadier, servante et autres accessoires se retrouveront ainsi en pension pendant 18 mois : l’occasion de rendre régulièrement visite aux dix gardiens, de se remémorer nos émotions lyriques et de fabriquer, au fil du temps, un véritable album de famille en vidéos que tout le monde pourra regarder sur le site internet du théâtre. 

En savoir plus >


Octobre - Décembre 2015

L’affaire Fantasio, chroniques d’un opéra
Chef-d’œuvre méconnu de Jacques Offenbach, Fantasio ouvrira la saison lyrique de l’Opéra Comique, à l’aube de l’année 2017, en coproduction avec le Grand Théâtre de Genève, le Théâtre Impérial de Compiègne, le Théâtre National de Zagreb et l’Opéra Théâtre de Limoges. Dans une mise en scène signée Thomas Jolly, ce spectacle offre l’occasion de développer un nouveau modèle de production lyrique en accordant plus de temps à la maturation artistique. Ainsi dès 2015, un véritable laboratoire créatif est mis sur pied avec les artistes, les équipes du théâtre et… le public ! Rendez-vous est fixé en décembre 2015 à tous les spectateurs curieux de découvrir comment un collectif d’artistes questionne et s’approprie une œuvre.

Kein Licht : lumière sur un opéra européen en création
Suivez pas à pas toutes les étapes de la conception d’une œuvre qui verra le jour sur le plateau de la salle Favart en octobre 2017. Cette commande, passée à Philippe Manoury pour la musique, Nicolas Stemann pour la mise en scène, sur un texte du prix Nobel Elfriede Jelinek est l’occasion d’impliquer le public différemment en lançant une opération de mécénat participatif. En accord avec les artistes, les contreparties aux dons permettront aux donateurs  d’entrer dans le processus créatif et ce dès le début du travail. Les spectateurs-mécènes pourront ainsi suivre l’évolution du spectacle de l’intérieur.
La création sera portée par une équipe d’exception et des coproducteurs qui confèrent au projet une ampleur européenne : le Festival de la Ruhrtriennale, les Berliner Festspiele, le Théâtre National de Zagreb, les théâtres de la ville de Luxembourg, le Festival Musica de Strasbourg et l’IRCAM. 
Et par vous, public mélomane et engagé !
Rendez-vous pour le lancement de la campagne de dons sur Culture Time : début octobre 2015.


Février 2016

Pleine nuit, errance poétique et musicale

Un théâtre en travaux, vide de son public et métamorphosé par les échafaudages offre une imagerie fascinante, propice à l’inspiration et au fantastique. De là à transformer le chantier de l’Opéra Comique en une scène expérimentale, il n’y a qu’un pas que franchiront ensemble Christian Boltanski, Franck Krawczyk et Jean Kalman pour concevoir une errance poétique et musicale plaçant le public dans l’évènement et non devant. C’est en petits groupes que les spectateurs appréhenderont cette œuvre, en déambulant sur la scène, mais aussi dans certains espaces rendus accessibles pour l’occasion.
Les 13, 14, 27 et 28 février 2016.

Les Fantômes du Comique ou L’Écureuil sacrifié, webopéra

Fruit des imaginaires conjugués de Marc-Olivier Dupin, compositeur, et Ivan Grinberg, librettiste et metteur en scène, cette œuvre en sept tableaux sera conçue et filmée pour le web avec la complicité des caméras de FraProd et Associés, et d’Arte pour la diffusion. 
Véritable thriller lyrique, cette création compilera clins d’œil au répertoire de l’Opéra Comique et évocations des métiers et des lieux du théâtre. Et si le titre laisse présager une œuvre noire et dramatique, il n’en est rien : certes, il sera question d’enquête et de frissons mais dans une veine loufoque et accessible dès l’âge de 8 ans. 
Rendez-vous dimanche 21 février 2016 à 18h, sur la toile et en famille, pour assister à la diffusion en direct. 
Des contenus pédagogiques enrichiront par la suite les sept tableaux et seront diffusés dans les écoles, dans le cadre des activités périscolaires. Ces épisodes, qui permettront d’initier les enfants de 8 à 11 ans aux délices de l’opéra-comique, seront conçus par la société UPIAN tandis que SODEXO en assurera la production et la commercialisation.  


Juin 2016

L’opéraoké fait chanter Paris

L’EURO 2016 de football constituera le plus grand rendez-vous populaire de l’année pour la capitale. Et si Paris chantait les airs les plus connus du répertoire de l’opéra-comique ? 
En partenariat avec la Mairie de Paris, l’idée est venue de proposer aux Parisiens d’investir la fans zone de l’UEFA sur le Champ-de-Mars, lieu mythique du chant révolutionnaire. D’autres lieux de la capitale, notamment les bords de Seine, pourraient accueillir l’évènement. Quel que soit l’endroit, tout le monde pourra participer - groupes scolaires, chorales, conservatoires, amateurs ou néophytes - , joyeusement accompagné par des chanteurs professionnels, avec le soutien actif d’Arte tout au long de l’opération. Des tutoriels vidéo accessibles sur un site dédié permettront à chacun de s’entrainer avant l’événement.


Octobre 2016

Monsieur Beaucaire, un opéra radiophonique

À l’instar des enregistrements d’époque, voici une œuvre d’André Messager tirée du répertoire de l’Opéra Comique et pensée exclusivement pour les oreilles en partenariat avec Radio France et l’Orchestre Philharmonique. Pas de mise en scène mais une mise en ondes, pas de décors mais un environnement sonore original pour savourer cette opérette romantique et son épineuse histoire de triangle amoureux, avec ses luttes, ses déconvenues et ses rebondissements.  


Novembre 2016 - Février 2017, cerise sur le gâteau…

Le Favart, création pâtissière 

Alors que toute bonne pâtisserie propose aux gourmands le fameux gâteau répondant au nom d’Opéra, n’est-ce pas une injustice que du haut de ses 300 ans d’existence, l’Opéra Comique n’ait pas aussi son gâteau ? 
Favart, fils de pâtissier, époux de Mademoiselle de Chantilly, méritait que la lacune soit comblée. Le pari est de planter la 301ème bougie de la maison sur un gâteau inédit en lançant  avec l’Ecole Lenôtre un concours pâtissier. Mélomanes et spectateurs fidèles, artistes et gourmets, amateurs et spécialistes de l’Opéra Comique, seront invités à imaginer les critères qui constituent selon eux les fondations pâtissières du Favart. Les critères les plus pertinents seront retenus dans le cahier des charges de la recette. Un jury constitué de chefs pâtissiers Lenôtre, de chefs d’orchestre, de Meilleurs Ouvriers de France et d’artistes familiers de l’Opéra Comique élira ensuite la meilleure création qui deviendra Le Favart.


L’Opéra Comique en tournée

Le Pré aux clercs au Festival de Wexford (Irlande) 23, 26, 29 octobre et 1 novembre, lire + ici >
Les Mousquetaires au couvent à l'Opéra de Toulon Provence Méditerranée les 27, 29, 31 décembre 2015, lire + ici >
La Voix Humaine à l’Opéra Royal de Wallonie, Liège (Belgique) les 29, 31 janvier et 2, 4, 6 février 2016, lire + ici >
Les Fêtes Vénitiennes à Théâtre du Capitole de Toulouse les 23, 25, 26, 28 février 2016, lire + ici >
Lakmé à l'Opéra Grand Avignon les 20, 22 mars 2016, lire + ici >
Les Fêtes Vénitiennes à la Brooklyn Academy of Music, à New York (USA) 14, 16, 17 avril 2016, lire + ici >
Ali Baba à l’Opéra de Rouen, les 26, 28, 29 avril 2016, lire + ici >


Le chantier de l'Opéra Comique

Depuis plusieurs années, l’Opéra Comique a fait l’objet de campagnes de restauration et de modernisation successives, concentrées pendant les périodes d’intersaison (parfois allongées) afin de conserver une activité lyrique. Ce fut le cas par exemple pour la restauration de la couverture du toit, de la verrière et du Foyer (intersaison 2012), du regroupement des bureaux, de la création d’un ascenseur public accessible aux personnes à mobilité réduite (intersaison 2013).

La dernière phase de travaux que nous menons aujourd'hui - phase de ventilation et de mise en conformité de la salle - nécessite néanmoins la fermeture totale du théâtre pendant 18 mois.

Du 1er juillet 2015 au 31 décembre 2016, le théâtre sera mis à nu pour permettre les interventions suivantes dans la salle Favart, la salle Bizet, l’entrée du théâtre et le central costumes :
-          les mises aux normes de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite pour le public et le personnel
-          la sécurité et la mise en conformité de l’édifice (désenfumage, ventilation, réseau électrique, sécurité incendie…)
-          le regroupement des bureaux et l’optimisation des fonctionnalités (création d’un foyer du personnel)
-          le réaménagement du central costumes et du pôle accessoires

Nous vous proposons de suivre en images sur cette page l'actualité des travaux pendant toute la période de fermeture.

Et nous vous donnons rendez-vous pendant ces 18 mois, pour de nombreux événements que nous vous annoncerons sur ce site à la rentrée.

Les nouvelles du chantier, ici >

 


logo_twitter.pngRéagissant avec le hashtag #FavartOff
et suivez @Opera_Comique sur Twitter