James Brandily

James Brandily

DÉCORS DU TIMBRE D'ARGENT

Il commence son parcours de scénographe à Londres, au Gate Theater, où il assiste Sarah Kane sur Phaedra's love et Woyzeck qu'elle a mis en scène. Avec Stephen Harper, il a scénographié Occam'razor et Break down. De retour en France, il travailla avec Kassen K  sur No Man No Chicken ainsi que Jet Lag. Il est intervenu comme collaborateur artistique à la scénographie sur le spectacle Un nid pour quoi faire mis en scène par Ludovic Lagarde. Avec Guillaume Vincent, il a scénographié Le bouc, Preparadise sorry now, The second womanLa nuit tombe… et Mimi.

Il a collaboré avec François Gauthier Lafaille à la scénographie de Songe et métamorphose de Guillaume Vincent. À la comédie de Reims, il a mis en espace la première partie Europia  paysage éclatée d'une Europe incertaine, premier volet de l’exposition du photographe Julien Allouf. La seconde partie est programmée en février 2018. Plus récemment il a travaillé sur la dernière création de Das Plateau, Il faut beaucoup aimer les hommes écrit par Marie Darrieussecq et Où les cœurs s'éprennent mise en scène par Thomas Quillardet. Dans ses projets futurs, Il travaillera avec le collectif Das Plateau, le collectif du TOC, Estelle Meyer et Robert Carsen.