Le Concert des Nations

Le Concert des Nations

Le Concert des Nations est un orchestre créé par Jordi Savall et Montserrat Figueras en 1989 durant la préparation du projet Canticum Beatae Virgine de Marc Antoine Charpentier, afin de disposer d’une formation interprétant sur instruments d’époque un répertoire qui irait de l’époque baroque jusqu’au Romantisme (1600-1850). Le nom de l’orchestre provient de l’œuvre de François Couperin Les Nations, un concept représentant la réunion des « goûts musicaux » et la prémonition que l’Art en Europe imprimerait à jamais une marque propre, celle du siècle des Lumières.

Dirigé par Jordi Savall, Le Concert des Nations est le premier orchestre réunissant une majorité de musiciens provenant de pays latins (Espagne, Amérique Latine, France, Italie, Portugal, etc.), tous étant de remarquables spécialistes de niveau international dans l’interprétation de la musique ancienne sur des instruments originaux correspondant à l’époque et aux critères historiques. Dès ses débuts, l’orchestre a montré une volonté de faire connaître des répertoires historiques de grande qualité à travers des interprétations qui en respectent rigoureusement l’esprit original, tout en œuvrant pour leur revitalisation. Pour exemple, citons les enregistrements de Charpentier, Bach, Haydn, Mozart, Haendel, Marais, Arriaga, Beethoven, Purcell, Dumanoir, Lully, Biber, Boccherini, Rameau ou Vivaldi.

En 1992, Le Concert des Nations aborde le genre de l’opéra avec Una Cosa Rara de Martin i Soler représenté au Théâtre des Champs Elysées, au Gran Teatre del Liceu de Barcelone et à l’Auditorio Nacional de Madrid. D’autres opéras seront par la suite montés devant un public assidu : L’Orfeo de Claudio Monteverdi au Gran Teatre del Liceu de Barcelone, au Teatro Real de Madrid, au Wiener Konzerthaus, à l’Arsenal de Metz et au Teatro Reggio di Torino. En 2002, a eu lieu une reprise de ce même opéra dans le récemment reconstruit Liceu de Barcelone où fut réalisé un DVD (BBC-Opus Arte). Puis de nouvelles représentations furent données au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, au Grand-Théâtre de Bordeaux et au Piccolo Teatro de Milan dans le cadre du Festival Mito. En 1995, un autre opéra de Martin i Soler, Il Burbero di Buon Cuore, fut représenté au Théâtre de la Comédie de Montpellier. En 2000, fut présenté en version concert à Barcelone et à Vienne Celos aun del Ayre matan de Juan Hidalgo et Calderon de la Barca. Les dernières productions ont été le Farnace de Vivaldi au Teatro de la Zarzuela de Madrid et Il Teuzzone, également de Vivaldi, interprété en version semi-concertante à l’Opéra Royal de Versailles.

L’importante discographie du Concert des Nations a reçu plusieurs prix et récompenses tels que les Midem Classical Award et International Classical Music Awards. L’impact des œuvres, des enregistrements et des représentations dans d’importants festivals et grandes salles du monde a permis à cet orchestre sur instruments d’époque d’être considéré comme l’un des meilleurs, car capable d’aborder des répertoires éclectiques et divers allant des premières musiques pour orchestre jusqu’aux chefs-d’œuvre du Romantisme comme du Classicisme.

Avec le soutien du Département de la Culture de la Generalitat de Catalunya, de la Diputació de Barcelona et de l’Institut Ramon Llull.

Jordi Savall et Le Concert des Nations sont en résidence à la Saline Royale d’Arc-et-Senans (Doubs).

 

ORCHESTRE
Concertino et assistant direction Manfredo Kraemer / Dessus de violon Mauro Lopes, Guadalupe del Moral, Isabel Serrano, Santi Aubert, Paula Waisman / Hautres-contres de violon David Plantier soliste, Cécile Mille, Laura Johnson, Eva Posvanesz / Tailles de violon Angelo Bartoletti, Lola Fernández, Simon Heyerick / Quintes de violon Lorenz Duftschmid bc, Margaux Blanchard*/ Basses de violon Balázs Máté bc, Claire Giardelli, Antoine Ladrette / Contrebasse Xavier Puertas / Flûtes à bec Pierre Hamon, Sébastien Marq*, Pierre Boragno* / Flûtes traversières Marc Hantaï, Charles Zebley / Hautbois Alessandro Pique / Hautbois et flûte à bec Vincent Robin* / Basson Quim Guerra / Percussions Pedro Estevan, Michèle Claude* / Luth Thomas Dunford bc / Théorbe Xavier Díaz-Latorre bc / Théorbe et guitare Josep Maria Martí bc / Clavecin Florian Carré bc

*Musiciens de scène
Bc : basse continue

CHŒUR
Dessus Maud Gnidzaz, Jeanne Lefort, Anaïs Oliveras, Lise Viricel / Mezzos Eulalia Fantova, Maria Chiara Gallo / Haute-contres Raphaël Pongy, Gabriel Jublin / Tailles Martin Candela, Peter De Laurentiis, Benoit Joseph Meier, Sebastian Monti / Basse-tailles Yannis François, Julián Millan, Simon Millan