Suivez la #MuseumWeek cette semaine

19 Juin 2017

Cette semaine du 19 au 25 juin 2017, suivez la #MuseumWeek depuis l’Opéra Comique !

La #MuseumWeek, c’est 7 jours, 7 thématiques dans le monde entier. Cette année, les femmes sont à l’honneur avec le thème « Femmes et culture » #WomenMW. On vous emmène tous les jours dans les coulisses avec des anecdotes croustillantes de la maison sur les thématiques suivantes : #FoodMW #SportsMW #MusicMW #StoriesMW #BooksMW #TravelsMW #HeritageMW. 

Suivez tout au long de cette semaine cet événement sur nos comptes Facebook et Twitter !

logo_fcb.png   logo_twitter.png   

 

Depuis la place Boieldieu, l’Opéra Comique ouvre ses portes sur deux personnages féminins debout et en mouvement, Carmen et Manon.

Outre ces deux figures qui accueillent les spectateurs, le théâtre de l’Opéra Comique décline dans son décor architectural qui date de 1898, les motifs végétaux et les emblèmes de la comédie. Peintures et sculptures font triompher la mobilité, la vitalité, la sensibilité et le plaisir des rencontres et des échanges : des valeurs longtemps considérées comme féminines, et qui ont inspiré leurs plus beaux chefs-d’œuvre aux auteurs et aux compositeurs français.

Le répertoire de l’institution, riche de près de 3000 œuvres, regorge de titres prometteurs, de La Fille mal gardée au Génie des Dames en passant par Les Femmes vengées. Le travesti étant une tradition maison, d’autres titres jouent sur l’équivoque et s’en amusent : La Fille garçon, Léonore et Félix ou C’est la même !, Jeanne d’Arc, La Fiancée du diable, Rita ou le Mari battu, Le Domino noir

Surtout, les principales héroïnes de l’art lyrique français sont nées à l’Opéra Comique : Cendrillon, La Fée Urgèle, Nina (ou la Folle par amour), Léonore (ou l’Amour conjugal), La Dame blanche, La Fille du régiment, (Les Noces de) Jeannette, Mignon, Carmen, Lakmé, Manon, Sapho, Louise, Grisélidis, (Pelléas et) Mélisande, Ariane (et Barbe-bleue)…

Aujourd’hui, l’Opéra Comique créé sa Maîtrise Populaire menée par Sarah Koné qui en assure la direction artistique. Pour son premier spectacle de fin d’année, elle a choisi Annie, une comédie musicale créée en 1977 à Boadway par trois hommes et qui met en scène une jeune fille orpheline…

Ne manquez pas de retrouver Sarah Koné en direct sur les réseaux sociaux à l’occasion de #MusicMW mercredi 21 juin à 13h30 depuis les coulisses la salle Favart. Vous vous glisserez dans les répétitions d’Annie avec la Maîtrise populaire et la salle Favart fraichement restaurée.

De Paris à New York, de l’Opéra Comique à Broadway, les figures féminines n’ont pas fini de faire parler d’elles !
 

Réagir à cet article


Pour réagir connectez-vous ou créez un compte dès maintenant !

Votre compte vous permettra d'accéder à des actualités enrichies, intéragir et commenter. Il vous permet également de consulter votre historique d'achat, d’imprimer vos billets, de modifier vos coordonnées et vos préférences.

 


0 commentaire